• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Fermeture du japonais Hitachi à Ardon (Loiret) : 170 emplois menacés

© France 3 Centre-Val de Loire
© France 3 Centre-Val de Loire

L'entreprise d'électronique et d'informatique Hitachi situé à Ardon, près d'Orléans, va cesser ses activités. Ce sont 170 emplois qui sont menacés par ce projet de fermeture confirmé par la direction de cette entreprise multinationale.

Par J.B.

La fermeture du site Hitachi à Ardon, près d'Orléans est une douche froide.

L'entreprise d'électronique et d'informatique emploie 170 salariés ; elle est implantée dans le Loiret depuis 1992. Dans un contexte où le marché des logiciels et services liés au stockage de données connaît des bouleversements, la direction d'Hitachi confirme l'arrêt des activités : "Aujourd’hui, face à ce bouleversement sans précédent, Hitachi doit accélérer sa transformation pour préserver sa compétitivité. Cette accélération a des conséquences sur les activités de production d’Hitachi". Avec moins de charge de travail, notamment pour les solutions logicielles, l'entreprise assure être confrontée à une surcapacité de production.

Jean-Pierre Sueur, sénateur PS du Loiret s'insurge contre cette fermeture. Il a saisi Manuel Valls, Premier ministre, et Michel Sapin, ministre de l'Economie et des Finances. Dans un communiqué, il leur demande de prendre "sans délais tous les contacts appropriés avec le groupe Hitachi et les autorités japonaises compétentes, afin que tout soit fait pour sauver Hitachi Orléans".
 



L'entreprise japonaise et les délégués syndicaux vont entrer en négociation pour discuter des détails du projet de plan social. La procédure officielle d’information-consultation devrait commencer en septembre et durera 3 mois.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sécurité et effectif policier sur Tours

Les + Lus