Un magnolia rarissime fleurit pour la troisième fois en sept ans dans le Loiret

La fleur du Magnolia delavayi n'éclot que la nuit et ne dure qu'une petite journée. C'est la troisième fois en sept ans que cette floraison survient à l'Arboretum des Grandes Bruyères, au nord d'Orléans dans le Loiret.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

C'est un événement botanique important pour l'Arboretum des Grandes Bruyères, à Ingrannes au nord d'Orléans : son Magnolia delavayi est en pleine floraison. Ici, pas de magnolia par centaines : cette espèce très rare ne fait qu'une à deux fleurs à la fois.

Magnolia not for ever

Amateurs de fleurs, faîtes attention ! Ce beau spectacle ne durera pas : le Magnolia delavayi ne fleurit que la nuit et ses fleurs ne durent qu'une petite journée. "Pendant combien de nuits encore fleurira-t-il ? Une, deux ou trois ?", se demande Marie Degaey, guide et chargée de développement de l'arboretum.

La floraison de la plante de l'Arboretum est exceptionnelle : c'est la troisième fois en sept ans ! Et pour parfaire l'expérience, le Magnolia delavayi sent délicieusement bon selon les spécialistes.

Cette espèce peu commune de magnolia est surtout présente dans les parcs botaniques du littoral breton, et notamment dans le Boulonnais, dans le Pas-de-Calais. 

Situé dans la forêt d'Orléans, l'Arboretum d'Ingrannes possède la première collection nationale de magnolias, ainsi que de nombreuses autres espèces rares. Le parc botanique est ouvert jusqu'au 6 novembre.