La Loirétaine Huguette Dupeu reçoit la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme

Huguette Dupeu, victime de l'attentat du Bardo à Tunis. / © DR
Huguette Dupeu, victime de l'attentat du Bardo à Tunis. / © DR

Huguette Dupeu, habitante d'Ascoux, dans le Loiret, avait été tuée dans l'attaque du musée du Bardo, à Tunis, en mars 2015.

Par Aurélia Abdelbost, avec AFP

Un décret collectif a décerné ce dimanche et pour la première fois à 124 personnes la "médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme", dont 22 qui la reçoivent à titre posthume. C'est le cas d'Huguette Dupeu, cette habitante d'Ascoux, dans le Pithiverais, avait été tuée dans l'attaque du musée du Bardo, à Tunis, en mars 2015. 

Avec sa fille, sa soeur et une amie, Huguette Dupeu réalisait alors son premier voyage depuis de nombreuses années et faisait escale à Tunis lorsque l'attentat a eu lieu. Grièvement blessée par quatre balles, elle avait été hospitalisée sur place dans un état critique, puis plongée dans un coma artificiel.
 

La promotion distinguée dimanche comprend 124 personnes impliquées dans 21 événements terroristes survenus en France ou à l'étranger depuis 2011. Parmi elles, les victimes des attentats de novembre 2015 à Paris (Bataclan notamment) et Saint-Denis et celles de l'attentat de Nice du 14 juillet 2016 sont les plus nombreuses.
 

Une médaille créée en 2016

La médaille nationale de reconnaissance est obligatoirement demandée par la victime, ou, si elle est décédée, par sa famille. Il s'agit de la première attribution collective de cette médaille créée le 12 juillet 2016, dans l'émotion qui a suivi les attentats survenus à Paris et Saint-Denis le 13 novembre 2015, lors desquels 130 personnes ont trouvé la mort, et de celui de Charlie Hebdo en janvier de la même année. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction de Marc Sarreau après sa victoire sur le Tour de Vendée

Les + Lus