• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Prison de Saran (Loiret) : la détenue n'a jamais été enceinte

Photo d'illustration / © GUILLAUME SOUVANT / AFP
Photo d'illustration / © GUILLAUME SOUVANT / AFP

Ce mardi, les forces de l’ordre ont procédé à la recherche d’un nouveau né soit-disant dans les canalisations de la prison. Des examens médicaux ont révélé que la détenue, qui affirmait avoir accouché dans sa cellule, n'avait jamais été enceinte.

Par France 3 Centre-Val de Loire

Après une longue matinée à craindre le pire, les recherches pour retrouver le corps d'un nourrisson dans le système d'assainissement de la prison de Saran, dans le Loiret, se sont arrêtées. Une détenue d'une trentaine d'années, incarcérée en avril, affirmait en effet avoir accouché dans sa cellule. Prise en charge par les pompiers, elle leur révèle également avoir jeté le corps du nouveau-né dans les toilettes.

Une histoire que semblait confirmerla corpulence de la jeune femme, qui se disait enceinte de sept mois, et le sang retrouvé dans sa cellule. Hasard funeste, les canalisations bouchées de la prison laissent présager le pire. Toute la matinée, le camion d'une entreprise spécialisée a donc siphonné l'eau du système d'assainnissement de la prison afin de permettre au policier de retrouver le corps du bébé.

Un expertise psychologique devrait avoir lieu

Cependant, l'échographie et la prise de sang pratiqués au centre hospitalier régional d'Orléans ont révélé que la détenue n'avait jamais été enceinte. Incarcérée pour des faits d'escroquerie, cette femme avait toujours refusé les examens médicaux dont elle aurait pu bénéficier. Une expertise psychologique de la jeune femme devrait avoir lieu. Le parquet d'Orléans, quant à lui, se réserve la possibilité de poursuivre la détenue pour ses fausses déclarations.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Blanc, commune rurale isolée

Les + Lus