• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Vos députés jouent-ils le jeu de la transparence ? Stéphanie Rist

Au centre, la députée LREM du Loiret, Stéphanie Rist. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Au centre, la députée LREM du Loiret, Stéphanie Rist. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Mi-janvier 2019 est sorti le rapport du Projet Arcadie sur les obligations déclaratives des députés. Depuis, nous avons entrepris de décortiquer avec chaque député sa propre déclaration d'intérêts. Est-elle remplie ? Mise à jour ? Que pensent-t-ils de de ces exigences nouvelles ? 

Par Yacha Hajzler

Cet article fait partie de la série Vos députés jouent-ils le jeu de la transparence ? Leurs déclarations à la loupe.
La notice explicative est disponible en cliquant sur le titre ci-dessus. 


Stéphanie Rist est députée LREM du Loiret, il s'agit de son premier mandat politique. Rhumatologue en milieu hospitalier avant son entrée en fonction, elle a notamment piloté Projet de Loi Santé, voté récemment. Accusée de collusion avec les laboratoires, elle s'en est défendue dans les médias 
 

Sa déclaration est-elle remplie ? 


Dernière modification de la déclaration : 18 octobre 2018


Manquements : ses explications 


Seul élément non mis à jour de sa déclaration : la députée a arrêté les consultations publiques en milieu hospitalier. Elle avait conservé, jusqu'en 2017, une demi-journée de vacation hebdomadaire. 
 

Transparence de la vie publique : son avis


"Je pense que depuis qu'on a voté la loi de confiance, les exigences sont satisfaisantes. On déclare nos conflits, et on doit justifier nos dépenses, c'était ça qui était important à mon avis : on est transparents. Il faudrait qu'elle soit valable aussi pour les sénateurs, et pour les maires de grandes villes, les hauts fonctionnaires..."

Sur le même sujet

Présentation de "500 cavaliers pour les 500 ans de Chambord" par le Président du Comité Régional d'Equitation Centre-Val de Loire

Les + Lus