• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Orléans-La Source : une pétition contre le déménagement des Chèques-Postaux

Une pétition pour dire "non au déménagement des "Chèques-Postaux" / © F3 Centre-Val de Loire/M.Mendy
Une pétition pour dire "non au déménagement des "Chèques-Postaux" / © F3 Centre-Val de Loire/M.Mendy

Des élus Front de Gauche et la CGT se mobilisent contre le déménagement du bâtiment des Chèques-Postaux annoncée avant l'été. Ils sont à l'initiative d'une pétition qu'ils adresseront prochainement au maire d'Orléans et au groupe La Poste.

Par D.Cros

A Orléans-La Source, c’est une véritable institution. Le centre financier de la Banque postale (ex-Chèques Postaux) est installé depuis 1968. La direction de la Poste a annoncé, en juin dernier, le déménagement à venir des 1.000 salariés dans des locaux plus modernes. Selon elle, le bâtiment actuel est vétuste et les travaux trop coûteux.

Cette annonce de déménagement passe mal et mobilise. A l'initiative de Michel Ricoud, élu de Front de Gauche à la Mairie d’Orléans, de militants de la CGT et de nombreux agents des Chèques Postaux une pétition a été mise en place. 
Cette pétition, une initiative de Michel Ricoud, élu de Front de Gauche à la Mairie d’Orléans. / © F3 Centre-Val de Loire/M.Mendy
Cette pétition, une initiative de Michel Ricoud, élu de Front de Gauche à la Mairie d’Orléans. / © F3 Centre-Val de Loire/M.Mendy

Selon eux, ce projet de déménagement aura de "graves conséquences sur le service public, sur la qualité du service rendue aux usagers, mais aussi sur l’emploi de la Source déjà touché par le chômage". 

Ce déménagement ... un coup dur pour le quartier. Il ferait suite à celui de l’INSEE, l’Union Départementale des Associations Familiales (UDAF), l’agence EDF, la fermeture de la crèche Lavoisier et le prochain départ de l’EPHAD des Ombrages. Michel Ricoud craint que le départ d'un énième service public du quartier fasse de la Source une "zone sinistrée".

La pétition a déjà recueilli une centaine de signatures. Elle sera prochainement adressée au maire d'Orléans, aux élus locaux, à la direction des Chèques Postaux et au siège parisien de la Poste.

A lire aussi

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus