• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Orléans-La Source : les « Chèques » déménagent de leur site historique

© Ch.Launay F3
© Ch.Launay F3

Le centre financier de la Banque postale (ex-Chèques Postaux) est une véritable institution à Orléans-La Source où il est installé depuis 1968. La direction de la Poste a annoncé ce lundi le déménagement à venir des 1.000 salariés dans des locaux plus modernes.

Par Ch.Launay

On le voit de loin. Et pour cause. Le bâtiment qui abrite l’ancien centre des Chèques Postaux est haut de huit étages. 42.000 mètres-carré de béton armé où affluent chaque jour 1.000 agents de la Banque postale. 

A Orléans-La Source, c’est une véritable institution." Tout le quartier s’est bâti autour des "Chèques", rappelle Dominique Ragon, ancien postier, aujourd’hui délégué syndical CGT. Une installation qui remonte à 1968 et qui s’est inscrite dans le cadre du premier plan de décentralisation.

A l’époque les « chèques » c’était chic 

Le bâtiment, flambant neuf il y a quarante sept ans est aujourd’hui est à bout de souffle. Il y a des fuites d’eau, les façades s’effritent. On y grelotte l’hiver et  transpire l’été.

Sa rénovation n’a pas été envisagée. Trop onéreuse. Le 22 juin dernier, la direction de la Banque postale a donc annoncé aux 1.000 employés des « Chèques » le déménagement dans des locaux plus modernes pour le début 2016. Des bâtiments situés en priorité au sud de la Loire pour limiter les déplacements des employés qui, pour beaucoup, habitent aux alentours du centre financier.

Des suppressions de postes

Si l’annonce a fait l’unanimité auprès des salariés, d’aucuns s’inquiètent déjà des conséquences pour l’emploi. « La poste est en pleine restructuration. Ce déménagement pourrait servir de  prétexte pour supprimer des postes » s’alarme Dominique Ragon, délégué CGT La Poste.

Quid aussi des commerces de la Source qui pourraient pâtir d'une baisse significative de fréquentation.

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus