• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Pic d'allergie au pollen de bouleau dans l'Indre et le Cher

Allergie pollen de bouleau / © Thierry GACHON
Allergie pollen de bouleau / © Thierry GACHON

Les concentrations de pollens de bouleau sont en hausse en France. Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique place 4 départements en risque "très élevé" d’allergie. Dans la région, seuls deux département sont en risque "élevés" : l'Indre et le Cher.

Par Melanie Trachsler

Des éternuements à répétition, un écoulement nasal ou l'inverse,  le nez bien bouché, des yeux rouges, irrités, des larmoiements, un bruit de toux incessant, votre collègue n'en peut plus.

Le sud de la région 


Normal avec le printemps, les pollens arrivent. Ainsi, le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) place deux départements du sud de notre région en risque" élevé" d’allergie aux pollens de bouleau. Ces pollens continueront de gêner les allergiques durant ces prochains jours, avec un risque de niveau élevé à très élevé surtout dans l'Indre et le Cher.
Consultez la CARTE. des riques d'allergies.
 


Les pollens arrivent, attention !


Les pollens de chêne sont également présents, et ceux de graminées gagnent du terrain. Ils progresseront petit à petit dans les semaines à venir pour bien gêner les allergiques à partir du mois de mai.
Enfin, les pollens de platane, de saule, de charme et de charme disparaissent du ciel français et ne perturberont plus les allergiques.


Y a -t-il une prévention ?

Les allergiques ont pour habitude de suivre leur traitement et de consulter leur médecin en cas de symptômes plus inhabituels. Des petits gestes suffisent parfois à atténuer les symptômes :  le soir, mouiller ses cheveux, dans la journée, utiliser des lunettes de soleil et un couvre-chef. Eviter de se promener dans les champs, les forêts, les parcs et les jardins. 
  • Quels sont les risques ?
Les allergies polliniques, du à la forte présence de pollen, s'illustrent principalement par les symptômes suivants :
► Rhinites (éternuements intense et fréquent, nez qui coule, nez bouché...)
► Conjonctivites (yeux qui grattent, yeux rouges)
► Asthme (crise d'asthme, toux persistante...).

Il existe plusieurs gestes simple et facile à appliquer comme se rincer les cheveux avant de se coucher, préférer l'ouverture de ses fenêtres avant le lever du soleil et au coucher du soleil.



C'est le grand retour des allergies printanières. C'est en effet le revers de la médaille quand les beaux jours reviennent... Certains sont déjà beaucoup touchés par le pollen alors voici les gestes à faire dans ce cas :

A lire aussi

Sur le même sujet

La colére des bénévoles face à la précarité

Les + Lus