• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Un plan pour l'égalité femme-homme en Centre-Val de Loire

(Archives) Manifestation pour égalité de salaire homme-femme à l appel des collectifs féministes (Toulouse, Nov 3. 2017) / © THIERRY BORDAS - MAX PPP
(Archives) Manifestation pour égalité de salaire homme-femme à l appel des collectifs féministes (Toulouse, Nov 3. 2017) / © THIERRY BORDAS - MAX PPP

C'est une première en France. La région Centre-Val de Loire a lancé en juin 2018 un plan sur l'égalité avec un volet sur l'égalité femme-homme. La région souhaite devenir pilote et emmener d'autres régions de France dans la dynamique. 

Par Fabienne Marcel

La Région a initié tout au long de l’année de 2017 une réflexion sur les questions d’égalité accompagnée par de nombreux partenaires (Pôle Emploi, Education Nationale, AGEFIPH, Planning Familial, Universités…). Le 8 mars 2018,  à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, par l'intermédiaire de Charles Fournier, Vice-Président de la Région Centre-Val de Loire et Fanny Pidoux, conseillère régionale déléguée à l’égalité femmes hommes, la lutte contre les discriminations et le handicap, la Région lançait à 17h00, la consultation citoyenne « Le Centre Val de Loire mobilisé pour l’Egalité ».

Un plan d'action concret découlant de cette consultation devrait être adopté en juin . Il y sera question de discrimination, de handicap, mais aussi de l'égalité femmes-hommes. Interrogée au micro de France Bleu, Fanny Pidoux pense que l'on est "à un moment charnière" dans le combat pour les droits des femmes, notamment suite à l'affaire Harvey Weinstein, et le mouvement "balance ton porc".
 

La réforme territoriale (loi NOTRe) promulguée en août 2015 a ouvert de nouvelles compétences aux régions. "La loi nous a donné la possibilité de travailler sur les questions d'égalité. C'est quand même la devise républicaine que la collectivité peut s'approprier."
"Nous serons la première région à le faire, souligne Fanny Pidoux. en partenariat avec la préfecture et Pôle-Emploi notamment, pour apporter notre pierre à l'édifice." Le plan comportera un volet interne, puisque la Région emploie 3 200 agents, notamment le personnel technique des lycées : "J'espère qu'on aura de belles avancées sur la formation et le congé-paternité notamment", a indiqué Fanny Pidoux.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus