• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Procès de l'accident de car sur l'A10 survenu en mai 2008 [mis à jour]

7 morts et 25 blessés dans l'accident de car survenu en mai 2008 sur l'A10. / © F3 Centre-Val de Loire
7 morts et 25 blessés dans l'accident de car survenu en mai 2008 sur l'A10. / © F3 Centre-Val de Loire

En mai 2008, un accident d'autocar sur l'A10 à Suèvres (41) fait 7 morts et 25 blessés. L'enquête a révélé de nombreuses négligences. Ce mardi, le gérant de la société de transports et deux chauffeurs comparaissent devant le tribunal correctionnel de Blois.

Par D.Cros

Le procès de l’accident qui avait 7 morts et 25 blessés en mai 2008 sur l’A10 s'ouvre ce mardi au tribunal de Blois. Trois personnes comparaissent. Il s'agit du gérant de la société Aziz Transports basé à l'époque dans les Yvelines et les deux chauffeurs.

Le procès initialement prévu, en octobre 2014, avait été reporté en raison de la grève des avocats de Blois. 

Le réquisitoire

Pour les deux chauffeurs, le procureur de la République a requis 2 ans de prison avec sursis et l’annulation du permis de conduire avec interdiction de solliciter un permis durant deux ans.

Pour le gérant d’Aziz Transports, il a requis 4 ans de prison dont 2 avec sursis et une mise à l’épreuve. Ainsi qu’une obligation d’indemniser les victimes, une amende de 15.000 euros et l’interdiction d’exercer une activité de transport routier.

Pour la société Aziz Transports, jugée en tant que personne morale, il a requis une amende de 40.000euros et un arrêt définitif de l’activité professionnelle.

Rappel des faits

La nuit du 23 au 24 mai 2008, un autocar finit sa course contre la pile d'un pont de l'autoroute A10, à hauteur de Suèvres, au nord-est de Blois. Parti de Tiznit au Maroc deux jours plus tôt, il rallie la capitale avec 30 passagers, principalement des retraités marocains de la banlieue parisienne. Le bilan est très lourd : 7 morts et 25 blessés dont 8 grièvement. Les blessés sont soignés dans les hôpitaux de Blois, Orléans et Tours. C'est la pire tragédie routière du Loir-et-Cher.

Octobre 2008, trois mois ont passé, l'enquête confirme la cause de l'accident : l'éclatement d'un pneu. Mais  les expertises deviennent des éléments à charge contre la société de transport qui a affrété l'autocar : sous-gonflage et usure des pneus, usure de la rotule de direction, freins en mauvais état, surcharge, excès de vitesse, deux chauffeurs au lieu de trois et une interdiction d'exploitation.…

A l’époque, le gérant de Aziz Transports (Les Mureaux 78) et un conducteur sont incarcérés et mis en examen pour homicide et blessures involontaires et mise en danger de la vie d'autrui

CLIQUEZ ICI pour voir le reportage réalisé en mai 2008

► Le point sur le début du procès ce mardi dans le 12/13

A lire aussi

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus