Sur Twitter, Pablo Raison dessine la carte de France et les villes du Centre-Val de Loire à l'encre de Chine

Publié le
Écrit par Thomas Hermans
Des gros plans de deux cartes de Pablo Raison sur Tours et Orléans.
Des gros plans de deux cartes de Pablo Raison sur Tours et Orléans. © Pablo Raison

Pablo Raison a réalisé, entre janvier et novembre, une carte de France en cinq morceaux, dévoilée au fur et à mesure à ses 80 000 abonnés Twitter. Le Centre-Val de Loire y est représenté par des dessins de Tours, Orléans, ou encore du château de Chenonceau.

Pablo Raison est un génie, car il a trouvé le moyen de faire le tour de la France sans bouger de chez lui. Ce jeune étudiant de l'École européenne supérieure de l’image (EESI) d'Angoulême s'est fait connaître depuis un peu plus de deux ans sur Twitter, grâce à ses cartes et dessins urbains réalisés à la main et à l'encre de Chine.

Ce fan de bande dessinée -il dessine depuis tout petit- est passé à la géographie pour varier un peu de ses habitudes de dessins. Courant octobre, il a terminé un projet impressionnant : cinq cartes (quatre en A3, une en A4) qui, assemblées, forment la France dans ses moindres recoins. Le Centre-Val de Loire y est largement représenté, par des images (d'Épinal) de Tours, d'Orléans, de Blois, de Saint-Amand-Montrond ou de Auneau-Bleury-Saint-Symphorien. Les moindres recoins !

Comme inspiration principale, le dessinateur s'est fondé sur la carte de Cassini, où "on voit des profils de villes, qui varient selon leur taille". Un moyen pour lui de "garder une échelle". Sur sa carte, Tours apparaît donc comme une compilation de monuments -le château, la cathédrale, les maisons de la place Plumereau- entourée par des immeubles et autres habitations. Ainsi, dès le premier coup d'œil, la capitale de l'Indre-et-Loire apparaît bien plus imposante que les modestes Château-Renault ou Tauxigny, dessinés proches. 

On a vu Vierzon

Cette carte en cinq morceaux est en réalité un remake en plus grand et détaillé d'une précédente, en octobre 2019, qui l'avait alors fait connaître. La France y est représentée entière. "Beaucoup de gens sont arrivés sur mon compte et m'ont encouragé à continuer, raconte Pablo Raison. J'avais promis de refaire en plus grand." Une promesse tenue, et une bonne occasion de montrer que son "style a évolué". 

Son dessin de deux ans réserve d'ailleurs deux inédits. Romorantin-Lanthenay d'abord, la ville apparaissant avec son pont et son église du Bourgeau. Sur la version 2021, la sous-préfecture aurait pu se situer pile à la conjonction des différentes cartes... exit donc la capitale solognote. Et plutôt que de représenter Blois, Pablo Raison avait choisi Chambord en 2019, laissant le château de côté dans la nouvelle version. "Je ne l'ai pas fait cette fois-ci ?" s'étonne-t-il, regrettant presque cet oubli.

Un regret prégnant, tant les châteaux sont ce qu'il "préfère dessiner". "Toute la partie entre Tours et Orléans était super à faire", explique-t-il, précisant être tombé amoureux de Chenonceau. Le château-pont est représenté en majesté, son dessin trônant entre ceux d'Amboise, de Chaumont, de Saint-Aignan et de Loches.

Voyage, voyage

Alors forcément, se renseigner sur des endroits qu'on ne connaît pas, ça "donne envie de voyager". D'autant que Pablo Raison ne se contente pas de faire les villes, il ponctue son dessin de petits détails, de hameaux qu'il ne nomme pas pour que "chacun puisse y identifier son village". Parfois même, les détails sont plus explicites, comme cette maison troglodyte près d'Angers, inspirée des "grottes que je vois indiquées sur l'autoroute quand je passe à côté de Tours", affirme-t-il.

Friand de dessins ciblés d'une ville, il a déjà croqué Rouen, Caen, Metz ou Angoulême. Peut-on espérer Bourges ou Orléans ? "Je préfère faire des endroits où je suis déjà allé, donc peut-être Tours !" En attendant, il poursuit la création d'une mappemonde, qui lui "donne très envie de faire le tour du monde". Ses cartes lui prenant chacune une semaine de travail, il prévoit de "faire une pause l'année prochaine", avant peut-être de nouvelles aventures.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.