Après le gel : les viticulteurs sinistrés indemnisés par l'Etat

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabienne Marcel
Le vignoble de Vouvray
Le vignoble de Vouvray © France 3 Centre

Une semaine après le gel qui a frappé les viticulteurs d'Indre-et-Loire, des aides viennent d'être débloquées. Des mesures d'accompagnement essentielles face aux énormes dégâts constatés. Certains ont perdu plus de la moitié de leurs chiffres d'affaires en une nuit.

Bourgueil, Chinon, Montlouis, toutes les appellations d'Indre-et-Loire ont été touchées par le gel. Selon les parcelles entre 20 et 80 % du vignoble ont été détruit. Les 600 viticulteurs du département estiment les dégâts supérieurs à 200 millions d'euros, très loin des 200 000 euros débloqués en urgence par le Conseil Départemental.
Mais cette semaine, l'Etat a pris les choses en main. Avant d'annoncer une enveloppe globale, un diagnostic va être établit.


Il faut procéder parcelle par parcelle, exploitation par exploitation, voir les dommages. Voir la structuration financière de chacune de ces exploitations, voir celles qui ont besoin de trésorerie. Voir celles qui n'ont  pas forcément besoin d'avoir l’autorisation nécessaire pour acheter du vin, Louis Le Franc, Préfet d’Indre-et-Loire


L'estimation précise prendra deux mois. Les viticulteurs pourront ensuite bénéficier de chômage partiel et d'allègement de charge. Ils auront aussi des aides pour mettre en place des outils techniques les protégeant de la grêle et du gel. La viticulture a été pendant longtemps le seul secteur agricole épargné par la crise mais elle aussi aujourd'hui a besoin d'aides.

Reportage Xaviet Naizet, Patrick Ferret et Nathalie Tissot
durée de la vidéo: 01 min 23
Après le gel : les viticulteurs sinistrés indemnisés par l'Etat ©France 3 Cntre-VDL

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.