Indre-et-Loire : les paysans s'insurgent contre la hausse du prix des terres

Les agriculteurs de la Confédération Paysanne de l'Indre-et-Loire ont manifesté ce jeudi matin à Chambray-lès-Tours pour dénoncer les spéculations financières actuelles sur les terres agricoles. L'hectare peut atteindre un prix de vente de 9.000 euros

9.000 euros l'hectare : un record de vente dans le département

Les paysans d'Indre-et-Loire sont en colère. Ce jeudi matin à Chambray-les-Tours (Indre-et-Loire), ils étaient une trentaine d'agriculteurs de la Confédération Paysanne 37 à manifester devant les locaux de la SAFER, la Société d'Aménagement Foncier et d'Etablissement Rural. Ils dénoncent la spéculation foncière qui prive les paysans de leurs terres. 

La SAFER devait justement étudier un dossier consacré à la vente de plus de 200 hectares de terres agricoles dans la région lochoise, à des prix atteignants les 9.000 € l'hectare, soit deux fois plus chers que la moyenne du secteur. Du jamais vu jusqu'à présent. 

"On réclame la régulation des prix du marché pour éviter que les terres passent dans les mains des investisseurs et pour faire en sorte que la terre reste entre les mains des paysans de manière à pouvoir travailler. Si demain on a que des grosses structures, notre modèle paysan va mourrir", déclare Temanuata Girard, co-porte parole de la Confédération Paysanne 37.
Les paysans d'Indre-et-Loire ne sont en colère. Ce jeudi matin à Chambray-les-Tours (Indre-et-Loire), ils étaient une trentaine d'agriculteurs de la Confédération paysanne à manifester devant les locaux de la SAFER, la Société d'aménagement foncier et d'établissement rural. Ils dénoncent la spéculation foncière qui prive les paysans de leurs terres. Interview de Temanuata Girard de la Confédération Paysanne 37