Cet article date de plus de 4 ans

L'ex Miss Centre destituée pour des photos dénudées

Quelques jours après avoir renoncé à sa couronne de Miss Centre “pour raisons personnelles”, Margaux Legrand-Guérineau explique la vraie version.
Pour la suite du concours, Margaux Legrand-Guérineau (au centre) a été remplacée par sa première dauphine, Cassandre Joris (à gauche). La finale nationale aura lieu le 17 décembre à Montpellier.
Pour la suite du concours, Margaux Legrand-Guérineau (au centre) a été remplacée par sa première dauphine, Cassandre Joris (à gauche). La finale nationale aura lieu le 17 décembre à Montpellier. © © Radio France - Carl Dechâtre

Après avoir été élue Miss Centre-Val de Loire mi-septembre, la tourangelle Margaux Legrand-Guérineau, avait annoncé son retrait du concours Miss France, il y a quelques semaines. « Pour des raisons qui me sont personnelles », expliquait-elle sur les réseaux sociaux.

La raison est toute autre.  « En réalité, c'est une destitution, je n'ai pas abandonné », explique t-elle dans les colonnes de nos confrères de la Nouvelle République.  « Un mois après l'élection, Sylvie Tellier (directrice générale de la société Miss France) m'a appelée pour me dire qu'elle avait reçu un courrier anonyme avec des photos dénudées de moi.»


Destituée pour des photos dénudées


Victime d'une fuite, la jeune femme de 20 ans ne nie pas l'existence de ces photos artistiques. Même si elles ne sont ni vulgaires, ni érotiques, le règlement du concours Miss France est clair : une candidate ne doit pas avoir participé à une séance photo "susceptible de permettre une exploitation auprès du public d’images dans lesquelles elle apparaîtrait totalement ou partiellement dénudée". 

Destituée, le comité Miss France aurait conseillé à Margaux Legrand-Guérineau de renoncer pour raisons personnelles. Après réflexion, elle a souhaité se libérer de ce poids explique-t-elle dans les colonnes de la Nouvelle Rpéublique : "je n'ai pas honte de ces photos. Je veux juste des explications."

Pour la suite du concours, Margaux Legrand-Guérineau a été remplacée par sa première dauphine, Cassandre Joris, également tourangelle. La finale nationale aura lieu le 17 décembre à Montpellier. 
 



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
miss france culture