Cet article date de plus de 6 ans

Ligue 2 : suspension exceptionnelle pour le défenseur ajaccien qui avait agressé deux Tourangeaux

Joris Sainati, défenseur de l'AC Ajaccio, a été suspendu 16 mois par la Ligue de football professionnel. Une sanction exceptionnelle. Le joueur avait porté deux coups de poing au visage de deux Tourangeaux à l'issue de la rencontre Ajaccio - Tours (1-2), le 28 août dernier.
Épilogue pour la rencontre Ajaccio - Tours. Le match de Ligue 2 remporté par les Tourangeaux le 28 août dernier (1-2) s'était terminé sur une échauffourée durant laquelle Joris Sainati, défenseur ajaccien, avait porté deux coups de poing. Le premier à destination du gardien du Tours FC, Bingourou Kamara, puis le second au visage de Haris Belkebla qui tentait de s'interposer.


Pas de retour avant le 3 janvier 2017 pour Sainati

Belkebla, le visage en sang, avait été contraint à une interruption temporaire de travail supérieure à 8 jours, circonstance aggravante retenue par la Ligue de football professionnel. La commission de discipline, qui avait placé le dossier en instruction, a tranché ce jeudi soir et condamné Joris Sainati à 16 mois de suspension ferme.

Suspendu à titre conservatoire depuis le 3 septembre, le défenseur ajaccien, âgé de 26 ans, ne pourra pas refouler les pelouses avant le 3 janvier 2017. L'AC Ajaccio a encore la possibilité de faire appel de la sanction.

Une telle suspension est exceptionnelle en France au regard des précédents : Brandao (Bastia) avait été condamné à 6 mois ferme la saison dernière pour son coup de tête sur le Parisien Thiago Motta, Cyril Jeunechamp (Montpellier) à 1 an (dont 6 mois avec sursis) pour avoir agressé un journaliste.

Coéquipier de Joris Sainati, Anthony Scribe est lui sanctionné de 5 matches ferme de suspension pour son rôle dans l'échauffourée.

3 matches ferme pour Kamara

Par ailleurs, Bingourou Kamara, impliqué au début de l'altercation, écope de trois matches ferme de suspension. L'entraîneur tourangeau, Marco Simone, exclu pendant la rencontre, se voit infliger deux matches avec sursis de suspension de terrain, de vestiaire d'arbitres et de toute fonction officielle.
Haris Belkebla lui aussi suspendu
Victime de l'altercation avec Joris Sainati, Haris Belkebla a lui aussi écopé d'un match ferme de suspension. Une sanction sans rapport avec l'épisode ajaccien, puisque la suspension du milieu du Tours FC est consécutive à son expulsion en fin de rencontre face à Lens (1-1), vendredi dernier.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tours fc football sport ligue 2