TUTO. 4 conseils pour tracer les animaux de la forêt

Sur les traces des animaux de la forêt. Si vous aussi, comme Cyril et Grégoire, vous désirez partir sur les traces des animaux de nos forêts, voici quelques conseils pour réussir votre enquête.

Une forêt d'automne.
Une forêt d'automne. © @ugodly/unsplash

Observer la nature des traces

Sur les bords des flaques ou après la pluie, les empreintes des animaux apparaissent nettement. C’est le meilleur indice pour connaître les espèces qui fréquentent les lieux. Encore faut-il pouvoir analyser ces empreintes.

Sachant que les extrémités des pattes de ces visiteurs se moulent sur le sol, il est tout à fait possible d’opérer dans un premier temps une première déduction : la nature du pied de l’animal.

Si la trace montre que le pied de l’animal possède des ongles, il s’agira de cerf, de chevreuil ou de sanglier.

Si la trace possède des doigts, c’est forcément un oiseau.

Enfin si la trace ne possède ni ongles, ni doigts, mais des pelotes, c’est un renard ou un écureuil qui est passé par là.

Mesurer les distance entre les traces

Si l’on suit la piste d’un animal, c’est-à-dire une série d’empreintes laissées par le même individu, on peut assez logiquement mesurer la distance qui sépare chaque empreinte.

Cette information est précieuse car elle va nous permettre de déterminer de quelle espèce il s’agit, mais la taille de celle-ci, son allure et enfin le poids de l'animal.

Exemple : dans la neige, les empreintes du renard et du chien se ressemblent beaucoup, mais la voie du renard est presque rectiligne contrairement à celle du chien.

Sortir des sentiers battus

Attention, si vous voulez observer des traces d’animaux, il va falloir sortir des sentiers battus et vous perdre dans les bois. En effet, les animaux empruntent rarement les grandes avenues forestières.

A vous de scruter le paysage pour tenter d’y déceler « les coulées », les chemins que les animaux empruntent le plus souvent, pour fuir le regard des prédateurs et pouvoir observer sans être vu. Sauf que cette fois, c’est vous qui souhaitez les observer, alors soyez malins et ingénieux !

Méfier vous des fausses pistes

Toujours dans le but d’échapper aux prédateurs, nombreux sont les animaux de nos forêts qui développent des stratégies pour créer des fausses pistes. Ne vous laissez pas avoir !

En effet, le lièvre par exemple multiplie les détours, faisant parfois plusieurs boucles lors de son trajet.

De plus, il utilise les traces laissées par les cerfs pour masquer son passage et perturber l’odorat du renard qui souhaiterait s’élancer à ses trousses.

L’écureuil, lui, prend grand soin d’alterner les sauts entre les arbres et les passages au sol, afin de ne surtout pas se faire repérer par la martre, son ennemi intime.

Bref, il va vous falloir de la patience et beaucoup d’attention, mais la quête n’en sera que plus passionnante.

► Rendez-vous dimanche à 12h55 dans votre magazine de découverte "Des Fourmis dans les jambes" sur France 3 Centre-Val de Loire avec une émission qui nous emménera à la rencontre de photographe animalier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature forêt