Cet article date de plus de 6 ans

Les salariés de Docapost à Blois débrayent

Les salariés de Docapost à Blois ont débrayé, deux heures, ce mercredi matin. 57 emplois sont menacés. La raison : la perte d'un contrat important. Explications. 
Docapost la filiale du groupe La Poste va mal. La perte d'un contrat important, en septembre dernier, avec EDF fragilise le site de Blois. Une perte sèche de 10 millions d'euros a été annoncée. Selon les syndicats, cinquante-sept emplois seraient impactés.

Pas de nouveau contrat en vue et aucune garantie de la part de la Direction. Les salariés s'inquiètent et l'avenir du site semble être en suspens. Pendant deux heures, 134 salariés ont débrayé à l’appel de la CGT et de la CFDT. Les syndicats ont expliqué : "Nous sommes inquiets pour la pérennité du site, nous faisons tout pour maintenir l'activité".

La direction de Docapost, vient de publier ce mercredi soir, un communiqué dans lequel elle explique : "Depuis la perte d’un contrat avec EDF, client historique de Docapost, tout est mis en œuvre pour maintenir l’activité sur site. Concrètement, depuis juillet, nous travaillons prioritairement autour de 4 axes : le transfert d’activités entre centres, la réinternalisation de certaines prestations jusque-là externalisées tant au sein de Docapost que du Groupe La Poste et bien entendu, le développement commercial avec le gain de nouveaux contrats. Enfin, nous nous rapprocherons de notre client pour chercher à identifier des solutions complémentaires. Ces 4 pistes de solutions sont toujours d’actualité et les discussions toujours en cours. Aucune d’entre elles n’est abandonnée. Le Groupe La Poste est mobilisé et étudie à travers ses branches toutes les opportunités de réinternalisation. Ce sont des dossiers complexes qui demandent du temps."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social