COP21 : Agir dans les territoires pour apporter des solutions

© Ophélia Noor
© Ophélia Noor

Du lieu le plus vaste et tangible que constitue notre planète à l’intimité de nos émotions, Nicolas Bienvenu, co-fondateur de PlaceToB, aborde au dernier jour de la Cop21 la communication autour du climat à travers le prisme du territoire

Par Sophie Tallois

La Cop21 touche à sa fin et comme tous les participants Nicolas Bienvenu a les traits tirés. Tout le monde ici est fatigué et pourtant pas un signe de découragement dans les yeux de ce passionné de territoire, au contraire. Cet entretien était prévu depuis quelques jours et c'est vendredi matin que nous l'avons réalisé, à la veille du rendu final des textes tant attendus au Bourget. Nicolas Bienvenu est originaire de la région Auvergne. Sa passion l’a amené à créer son propre cabinet de conseil autour du développement territorial et de l'économie sociale et solidaire.

PlaceToB, un territoire de communication constructive à partir de la Cop21

Arrivé à PlaceToB par cette passion du territoire, Nicolas Bienvenu explique s’être retrouvé dans l'aventure parce qu’on y cherche à parler du climat de manière différente et quand on aborde un sujet par l'angle du territoire, selon lui on convoque ses émotions, on aborde ce que l’on aime, ce que l’on est. A PlaceToB où il vient de vivre deux semaines intenses, des gens venus du monde entier se sont retrouvés pour travailler et lors des échanges les thèmes comme le lieu de vie, l’accès à la nourriture et à la santé étaient des préoccupations communes.

La langue, un territoire commun pour travailler ensemble
La suprématie de la langue anglaise ne faisait aucun doute pendant ces longues journées de travail dans les espaces de co-working : le lounge, la Creative Factory, Place to brief...
Depuis les ateliers de travail collaboratif jusqu’au bar pour commander une boisson, c’est cette langue-là qu’il fallait maîtriser un minimum. La pratique d'un anglais moyen suffisait toutefois pour échanger sur sa vie, ses rêves, ses utopies, sa qualité de vie.
Interview de Nicolas Bienvenu


Les besoins fondamentaux de l’être humain comme base d'évolution des territoires

Pour Nicolas Bienvenu, "nous vivons dans une société très individualiste, une société d'image où la vie coûte très cher, et les jeunes en souffrent. Ici (à PlaceToB) où beaucoup de jeunes sont venus, on retrouve confiance grâce à l'intelligence collective qui renaît. On comprend que sur les territoires on peut faire des choses ensemble".

Interview de Nicolas Bienvenu

Nouvelles grandes régions et politique environnementale

"On va pouvoir parler de politique environnementale et de décentralisation. Il y a peut-être  un sentiment de territoires oubliés. Dans la région des volcans d'Auvergne d'où je viens il y a de l'eau, il y a des produits, des circuits courts super intéressants à faire, et on peut trouver une ferme à 30 000€... le travail autour du climat peut nous permettre de faire des choses."
Nicolas évoque le Pays Basque, la région Aquitaine, les Alpes où il a travaillé sur des projets touristiques autour des stations de ski. Il croit profondément à l'enrichissement de la vie dans les régions.
" On peut rééquilibrer à travers le changement climatique toutes nos richesses de départements, de vie locale, pour faire qu'il y ait plus de travail pour les jeunes qui peuvent apporter énormément, créer plus de liens avec les personnes âgées. C'est l'occasion de voir comment on peut essayer de réfléchir un peu autrement.
Interview de Nicolas Bienvenu


Nicolas Bienvenu, quel est votre territoire ?

C'est finalement le Monde et ses rencontres, affranchies des frontières, auxquels Nicolas Bienvenu souhaite appartenir. C'est ce monde-là dont une esquisse a été produite par quelques uns et espérons-le, pour le plus grand nombre, dans ce lieu alternatif près de la Gare du Nord; un monde où l'humain est remis au centre des décisions, à sa juste place, connecté à la planète. 
Interview de Nicolas Bienvenu




>>Aller plus loin avec un livret pédagogique adressé aux collectivités et aux "acteurs de l'adaptation":  Les territoires en route pour la COP 21 » : un outil d’action pour les collectivités

>>Lire le webdoc de France3 Aquitaine : "Mon job pour la planète"

A lire aussi

Sur le même sujet

Neige et pagaille sur le littoral