Cet article date de plus de 8 ans

Vive émotion et réactions en Corse après les 21 attentats du 8 décembre

"Je suis désemparé" déclare, les larmes aux yeux, Ange-Marie Vivoni,le maire de Sisco. "J'en ai pleuré". 
"J'en ai pleuré" déclare Ange Pierre Vivoni, maire de Sisco
"J'en ai pleuré" déclare Ange Pierre Vivoni, maire de Sisco © DR FTViastella
Au dernier bilan, 21 attentats ont frappé l'île dans la nuit du 7 au 8 décembre. En Haute Corse,  le président de l'association des Maires de la Haute Corse, Ange-Marie Vivoni, ne cherche pas à masquer son émotion devant les deux maisons victimes des poseurs de bombes à Sisco dans le Cap corse. Dans un hameau du XVI em siècle, l'attentat a visé une bâtisse appartenant à une famille installée depuis une quarantaine d'années sur la commune. La maison de l'ancien maire du village fait également partie des dommages collatéraux de la "nuit bleue" organisée à la veille du 8 décembre, un jour de fêtes pour tous les habitants de l'île.
Au dernier bilan, 21 attentats dans la nuit du 7 au 8 décembre
Au dernier bilan, 21 attentats dans la nuit du 7 au 8 décembre

 

Trois nouvelles cibles découvertes
36 heures après la "nuit bleue" qui a secoué la Corse, trois nouvelles cibles ont été découvertes dimanche matin près de Propriano en Corse du sud. Deux des trois bombes n'avaient pas explosé. Elles  visaient des villas appartenant à des continentaux à Olmeto plage. Au total, 21 attentats ont visé des résidences secondaires dans la nuit du 7 au 8 décembre dans toute l'île.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat faits divers société