Cet article date de plus de 8 ans

Alerte à la bombe sur le vol Paris-Bastia

L'aéroport international de Bastia-Poretta a été évacué et fermé samedi après-midi après une alerte à la bombe menaçant le vol Paris-Bastia. Le trafic aérien a été paralysé pendant deux heures.
Selon la direction de l'aéroport, l'appel a été reçu au bureau d'information samedi à 14h15. Dans une brève conversation, un interlocuteur a indiqué à l'hôtesse d'accueil "qu'une bombe exploserait à l'arrivée du 4516 en provenance de Paris". L'alerte a été aussitôt donnée à la Police des Airs et des Frontières (PAF) et à la tour de contrôle. Une certaine confusion a un temps régné, la direction d'exploitation ignorant si la menace visait l'aérogare de l'aéroport ou le vol en lui-même.

Trafic aérien paralysé pendant deux heures

Le terminal de l'aéroport a été entièrement évacué et le trafic aérien au départ et à destination de Bastia-Poretta totalement paralysé. Tandis que les services de police, de gendarmerie et les démineurs de la Sécurité Civile s'organisaient au sol, il a été décidé de maintenir l'avion dans sa procédure de vol, au décollage de Paris-Orly à 15h.

Selon nos informations, les premières indications concernant la présence possible d'une bombe à bord, n'ont été données à l'équipage de l'appareil AF4516 que lors de son début d'approche, au-dessus de Nice. Le commandant a alors pris la décision de maintenir son plan de vol sur Bastia, estimant être trop haut pour se dérouter rapidement sur l'aéroport de Nice Côte d'Azur.

L'aéroport fouillé sans résultat.

"L'appareil s'est posé à 16h20 et a été maintenu en bout de piste, sur le taxiway Nord, comme le prévoit la procédure en cas d'alerte à la bombe" a précisé Pierre Vincentelli, directeur de l'aéroport de Bastia-Poretta. "Les passagers ont été rapidement évacués dans le calme par le personnel de bord et dirigés en bus vers l'aéroport". Les démineurs ont ensuite entrepris de fouiller l'avion et de décontaminer les bagages, pendant près de deux heures sans résultat. Une enquête a été ouverte.

Des retards sur le trafic aérien

La décision de rouvrir l'aéroport a été prise à 17h20. La situation a entraîné des retards sur la plupart des vols, "de l'ordre de 30 minutes à 1h30 selon les cas, au départ et à l'arrivée de Bastia" a précisé la direction de l'exploitation. Le vol de Nice prévu à l'arrivée à 17h55 était ainsi attendu vers 18h30 et celui de Marseille prévu à 17h35 était annoncé pour 19h.
La procédure de sécurité autour des avions
Les avions sont consignés dans une zone stérile, où ils font l'objet avant leur vol d'une visite journalière par les mécaniciens et les pilotes et co-pilotes de la compagnie.

Si l'appareil doit être immobilisé entre deux rotations, des pastilles de marquage sont alors appliquées sur toutes les portes et panneaux d'accès. Ces "scellés" disposent d'un numéro de marquage rapporté dans un cahier consigné à l'intérieur de l’avion au moment de la pose pour empêcher toute manipulation.

A la prise en main de l'avion, si la lecture de l'un de ces numéros n'est pas claire et suppose une possible intrusion, la procédure obligatoire est d'alerter la Police des Airs et des Frontières (PAF) qui procède à la fouille de l'appareil à l'aide des démineurs.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers transports