• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Coupe de France - Le petit CA Bastia dévore le grand Sporting

ILLUSTRATION - Le CA Bastia est repêché en National a confirmé jeudi 4 juin 2015 la FFF / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
ILLUSTRATION - Le CA Bastia est repêché en National a confirmé jeudi 4 juin 2015 la FFF / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Cinq équipes de L1 sont passées à la trappe lors de ce week-end de 32e de finale de la Coupe de France. Le dernier club corse qualifié est celui que personne n'attendait: le petit CA Bastia, de 3e division.

Par Grégoire Bézie avec AFP

Le CAB réalise l'un des gros coups de ces 32e de finale de Coupe de France

Le CA Bastia (National) a créé l'une des surprises des 32e de finale de Coupe de France dimanche en éliminant le SC Bastia (Ligue 1) 2 à 0 grâce à des buts de N'Diaye et Grimaldi. Une belle surprise dans ce derby bastiais disputé à... Ajaccio, le stade du CAB n'étant pas homologué pour ce niveau de compétition et la pelouse du stade du Sporting étant en rénovation.

Cet exil chez le frère ennemi ajaccien n'a pas perturbé les deux équipes, en particulier le Sporting qui allumait la première mèche dès la 8e minute sur une belle frappe de Sablé qui flirtait avec le poteau adverse. Neuf minutes plus tard sur un corner de Thauvin, Marchal plaçait sa tête que Lombard sortait d'une claquette déterminante. Maîtres du ballon mais brouillons techniquement, les joueurs de Ligue 1 peinaient à se créer de véritables occasions et les frappes lointaines de Thauvin et Ilan n'inquiètaient pas les Cabistes (26e, 35e).
Coupe de France - Le petit CA Bastia dévore le grand Sporting
Ceux-ci réalisaient alors le coup parfait, ouvrant la marque sur leur première occasion, d'un ballon piqué de N'Diaye (37e). De quoi assommer le Sporting, d'ailleurs mis K-O quatre minutes plus tard quand Grimaldi profitait de la passivité de la défense d'en face pour doubler la mise (41e).

Au retour des vestiaires, les hommes de Frédéric Hantz jetaient toutes leurs forces dans la bataille, mais toujours aussi brouillons, les partenaires de Cahuzac ne se montraient dangereux que sur un rush de Thauvin (57e). Mais c'étaient les Cabistes qui s'offraient les deux meilleures occasions de la seconde période, Pastorelli puis Grimaldi contraignant Bonnefoi (71e, 86e) à deux parades.

Le sort du match était scellé. Bastia, rejoint l'autre écurie corse de Ligue 1 éliminé samedi Ajaccio, également par un club de National, Rouen.

"Eliminé le Sporting (...), ça fait mal !"

L'entraineur du CAB, Stéphane Rossi, n'a pas caché sa satisfaction à l'issue de la rencontre: "Le plan a fonctionné à la perfection. Nous avons fait un match complet dans tous les domaines. Nous avons été solidaires. On a su compenser par notre niaque la différence avec le Sporting. On a nivelé les valeurs au niveau technique avec notre combativité" a déclaré Stéphane Rossi, à l'issue de la rencontre. 
"On a bien utilisé le ballon et je pense que l'organisation mise en place a bien gêné le Sporting. Je suis satisfait de cette qualification mais il y a un goût amer car nous avons éliminé le Sporting et quand on est supporter du Sporting, comme moi, ça fait mal !" a ajouté l'entraîneur CA Bastia. "Ma préférence pour le tirage ? Jouer à Bastia cette fois-ci !!!".

Pour les 16e de finale, le CAB rencontrera un autre club de Ligue 1, Brest le 22 ou 23 janvier.

"On paye certains manques dans notre club et dans notre fonctionnement"

Pour l'entraîneur du SC Bastia la défaite est franchement amer: "Après ce genre de défaite, les présidents et entraîneurs se mettent souvent en colère mais là il ne faut pas réagir ainsi. C'est une grosse déception. Perdre un match ça fait mal mais perdre un derby ça l'est un peu plus".
"Le CAB avait tout mis en oeuvre pour s'imposer, alors que nous ne nous sommes pas donné les moyens d'y parvenir. C'est ça qui m'inquiète le plus ! Je ne vais pas fustiger mes joueurs mais il faudra vite se ressaisir. Nous avions beaucoup d'absents ce soir mais je ne veux pas m'en servir d'excuse" a ajouté Frédéric Hantz.

"On paye certains manques dans notre club et dans notre fonctionnement. C'est un vrai avertissement pour la 2e partie de notre saison. Certains de nos joueurs sont en difficulté. On doit vite se renforcer" a-t-il conclu. 

Une victoire inscrite dans les annales du CA Bastia

Quelque soit la suite du parcours en Coupe de France, la victoire 2-0 contre le club historique du Sporting Club de Bastia restera dans les annales du petit club bastiais.Un club, composé de joueurs amateurs est arrivé à son plus haut niveau en accédant en National l'an dernier au terme de deux années d'efforts. 

CA Bastia: portrait d'un club qui monte
Stéphane Rossi, entraineur; Lilian Nalis, entraîneur adjoint; Johan Blonbou, joueur au C.A.Bastia.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Qui sont les gilets jaunes corses ? 

Les + Lus