Plan Vigipirate, mesures de sécurité renforcées dans les lycées

© MAXPPP
© MAXPPP

Le plan Vigipirate, rouge depuis 2005, est passé le 13 janvier au niveau "rouge renforcé" suite aux interventions militaires françaises à l'étranger. Les mesures de sécurité ont été accrues dans les lieux publics, dans les aéroports en particulier, mais aussi dans les lycées.

Par Grégoire Bézie

Le Rectorat de l'académie de Corse a ainsi fait passer une note confidentielle à l'ensemble des directeurs d'établissement de l'île. Il leur a été demandé d'appliquer une série de mesures destinées à assurer la sécurité des élèves. Aucune information n'a été communiquée quant à la nature des mesures proposées.

Seule observation faite aux entrées des établissements, un contrôle renforcé des lycéens, tenus de justifier leur appartenance à l'établissement en présentant systématiquement leur carnet de correspondance. 
Plan Vigipirate, mesures de sécurité renforcées dans les lycées
Maxime Prieto, proviseur adjoint du lycée Paul Vincensini à Bastia
Depuis 2003, Vigipirate se décline en quatre couleurs, jaune, orange, rouge et écarlate, pour favoriser la prise de conscience de la population. Plus la couleur est foncée, plus le niveau d'alerte est élevé. Au sein de chaque couleur, il existe des dizaines de gradations.

Le niveau rouge, qui signifie que la menace d'attentat est probable, concerne principalement les transports, avec des contrôles aléatoires des bagages et des voyageurs. C'est le cas dans les aéroports de Bastia et d'Ajaccio, où des militaires patrouillent depuis le 13 janvier, et où il est prévu que 30 à 50% des bagages cabine soient fouillés.

En revanche, aucune mesure n'a été prise pour renforcer la sécurité dans les ports de l'île, ni autour des sites industriels sensibles, comme les dépôts de produits pétroliers ou gaziers de Corse.





Sur le même sujet

ITW- irruption du STC dans les locaux de l'office public de l'habitat de Haute-Corse

Les + Lus