• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

EXCLUSIF - Bras-de-fer financier entre la collectivité territoriale et le parc naturel régional de Corse

Le budget de fonctionnement du parc doit être financé à 75% par la collectivité territoriale Corse. Selon les magistrats de la chambre, sa participation n'est que de 55 et 66%. / © FTViaStella
Le budget de fonctionnement du parc doit être financé à 75% par la collectivité territoriale Corse. Selon les magistrats de la chambre, sa participation n'est que de 55 et 66%. / © FTViaStella

Dans un rapport que France 3 Corse s'est procuré, la Chambre régional des comptes Corse (CrC Corse) pointe du doigt la gestion financière du parc naturel régional de Corse (PNRC): des dépenses qui augmentent plus vite que les recettes, mais surtout des problèmes avec la collectivité territoriale.

Par Grégoire Bézie

Selon ce rapport de la Chambre régional des comptes qui sera rendu public à la fin du mois de février, le budget de fonctionnement du parc devrait être financé à hauteur de 75% par la collectivité territoriale Corse (CTC). Or,  la participation de la CTC est bien moindre, entre 55 et 66% selon les années.

Résultat, selon les calculs des magistrats de la Chambre régional des comptes, la CTC aurait une ardoise de 12 millions d'euros à régler auprès du parc naturel régional de Corse.
DMCloud:38165
EXCLUSIF - Les finances du parc naturel régional de Corse en chute libre
Jean-Luc Chiappini, Président du parc naturel régional de Corse; Pierre Ghionga, Président de l'Office de l'environnement de la Corse.
Le Conseil exécutif de l'assemblée de Corse estime quant à lui que la participation financière de la collectivité est bien suffisante, notamment au regard de son rôle dans le conseil d'administration du parc naturel régional, où elle ne représente que 40% des membres.

"On peut dire que c'est le rêve d'un président d'avoir 75% de participation de la CTC" a indiqué le Président de l'Office de l'environnement de la Corse (OEC), Pierre Ghionga. "Si on veut en faire un service de la CTC, je propose de dissoudre le syndicat mixte et d'inclure le parc régional à l'Office de l'environnement, qui fera ces missions aussi bien, avec peut-être un peu moins d'argent" a-t-il ajouté.

Pour autant, côté finance, malgré des frais de représentation jugés élevés, le parc n'est pas endetté, selon les magistrats de la chambre. Les bénéfices liés aux refuges du GR20 ont même doublés grâce à un système de réservation en ligne. Malgré tout, en l'absence du financement complet de la CTC, le président du PNRC, Jean-Luc Chiappini, estime ne pas pouvoir remplir la totalité de ses missions.

Le rapport note enfin que les instances administratives ne se réunissent pas assez. Le climat entre les instances dirigeantes du parc naturel régional de Corse et de la collectivité territoriale y est sans doute pour quelque chose.

Sur le même sujet

Canicule : la Corse maintenue en vigilance orange jusqu’au 2 juillet

Les + Lus