Tuerie de Silvareccio : un des blessés transféré à Marseille

Jean-Dominique Bonavita a quitté lundi 15 juillet l'hôpital Saint-Roch de Nice pour être admis à Marseille / © Jesmar / Wikimedia
Jean-Dominique Bonavita a quitté lundi 15 juillet l'hôpital Saint-Roch de Nice pour être admis à Marseille / © Jesmar / Wikimedia

Alors que l'enquête sur la tuerie ayant fait deux morts et deux blessés graves le 3 juillet tente de lever les nombreuses zones d'ombre sur l'affaire, Jean-Dominique Bonavita, l'un des rescapés, a été transféré lundi 15 juillet de l'hôpital Saint-Roch de Nice pour être admis à Marseille.

Par Romain Jeanticou

Jean-Dominique Bonavita, toujours dans un état grave, a été transféré le lundi 15 juillet de l'hôpital de Nice, où il était soigné depuis la fusillade le 3 juillet, vers Marseille.

C'est lui qui, d'après les enquêteurs, avait alerté les secours avec l'aide d'un habitant de Silvareccio, après avoir marché sur plusieurs kilomètres depuis la scène de crime.

Les circonstances du drame restent floues

De nombreuses questions restent sans réponse quant à cette fusillade ayant visé, à l'aube, une voiture transportant quatre personnes sur une petite route de Castagniccia.

Dans le véhicule, qui a terminé dans un ravin, Jean-Dominique Cortopossi, un homme d'une vingtaine d'années, avait été tué. À ses côtés, les deux autres passagers, Jean-Dominique Bonavita et Jean-Dominique Cervetto, avaient été grièvement blessés. M. Cervetto se trouve toujours au centre hospitalier de Bastia.

Le corps d'un quatrième homme, Nicolas Boschetti, qui était activement recherché par la police dans le cadre de plusieurs affaires, avait été retrouvé près des lieux du crime, quelques jours plus tard. Son implication dans les faits reste également opaque.

A lire aussi

Sur le même sujet

Gestion des déchets en Corse : le projet d'Alexandre Lanfranchi

Les + Lus