• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Trafics d'armes et de drogue via la SNCM: une quinzaine d'interpellations à Marseille et en Corse

14/09/13 - Six personnes sont en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire à Bastia / © P.MURATI/MAXPPP
14/09/13 - Six personnes sont en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire à Bastia / © P.MURATI/MAXPPP

Dix personnes sont actuellement en  gardes à vue  dans les locaux du commissariat de Bastia. Pour sa part, le 23 septembre, la SNCM a porté plainte  contre "X" pour préjudice à l'image.

Par Jean Crozier avec AFP

Selon l'AFP, ce mardi 24 septembre une quinzaine de personnes soupçonnées de trafic d'armes et de cocaïne ont été interpellées mardi à Marseille et en Corse.

Effectuées conjointement par la police judiciaire et la gendarmerie, ces interpellations dans les milieux corse et marseillais font suite à des investigations
menées depuis le début de l'année, après la découverte en janvier dans les quartiers nord de Marseille par les gendarmes d'un lieu où étaient stockées la cocaïne et les armes.

Un homme en lien présumé avec ce trafic avait été interpellé au printemps par la PJ à l'aéroport de Toulouse, transportant 17 kilos de cocaïne dans ses valises.

Les interpellations de mardi ont eu lieu à Marseille et dans sa proche région, ainsi qu'en Corse.

Des suspects ont également été extraits de maisons d'arrêt.

Les enquêteurs agissaient dans le cadre d'une commission rogatoire délivrée par un magistrat de la JIRS de Marseille (juridiction interrégionale de Marseille, spécialisée dans la criminalité organisée).

Les gardes à vue peuvent durer jusqu'à quatre jours.

A lire aussi

Sur le même sujet

Ligue 2 : l’AC Ajaccio s’impose face à Valenciennes 

Les + Lus