• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

André Giansily, poilu disparu à Verdun en 1916, est rentré en Corse

Vescovato, Haute Corse, le 9 novembre 2013 / © FTViastella
Vescovato, Haute Corse, le 9 novembre 2013 / © FTViastella

Les restes de ce poilu disparu en 1916 à Verdun sont arrivés à Bastia en Haute Corse ce samedi 9 novembre au matin

Par Jean Crozier

Les restes de ce poilu disparu en 1916 à Verdun sont arrivés ce matin à Bastia...

Les  descendants d'André Giansily   ont ramené les restes du soldat dans son village natal de Vescovato.

Les obsèques devraient avoir  lieu la semaine prochaine dans le caveau familial.

Les ossements d'André Giansily ont été découverts par hasard au printemps à Fleury-devant-Douaumont.


DMCloud:124725
Pierre Giansily Neveu du défunt

 

André Giansily, disparu en 1916 à Verdun à l'âge de 22 ans

Né à Vescovato  le 18 novembre 1894, André Giansily est mort pour la France le 25 mai 1916.
Soldat du 140e Régiment d'Infanterie, son numéro matricule était le 6510.

Pour la seule Corse,  la base Mémoire des Hommes livre 10 347 morts pour la France.

La base  de données en ligne Mémoire des Hommes comprend  en réalité trois bases différentes.

La première base présente plus de 1,3 million de fiches individuelles numérisées de militaires décédés au cours de la Grande Guerre et ayant obtenu la mention "Morts pour la France".

La seconde comprend plus de 70 000 fiches individuelles numérisées de soldats ayant appartenu à l’aéronautique militaire.

La dernière base présente les images numérisées des journaux des marches et opérations, des carnets de comptabilité en campagne, des journaux de bord, etc. de toutes les unités militaires engagées durant la Première Guerre mondiale.

Consultation et recherche ici.

A lire aussi

Sur le même sujet

Corse-du-Sud : 15 tonnes de verre collectées chaque jour auprès de 200 bars et restaurants

Les + Lus