Corse: les voeux électroniques des hommes politiques

Passé l'envoi de la traditionnelle carte de voeux en carton, impossible pour tout homme politique de faire l'impasse sur les voeux électroniques. Des plus concis, à ceux qui y glissent un petit message de campagne, jusqu'au clip vidéo créatif, revue des voeux de fin d'année sur le net.

Il y a d'abord ceux qui se contentent comme Camille de Rocca-Serra, député UMP de la 2ème circonscription de Corse-du-Sud, d'un sobre "Pace è salute" ou "Paci è saluta" selon que vous vous trouviez au nord ou au sud de l'île...

Une frontière plus floue pour le député UMP de la 1ème circonscription de Corse-du-Sud, Laurent Marcangeli qui préfère une formule mixte.


Voeux plus identitaires pour les nationalistes Gilles Simeoni et Eric Simoni, qui en profitent pour glisser un petit message de "libertà". Jean Zucarelli (PRG), garde un ton nettement plus traditionnel pour un "bien-être, joie, réussite, prospérité" souhaité à tout un chacun.


Sylvain Fanti s'est également prêté à l'exercice. "Des plus simples au plus fous! (...) Ayez en tête que chaque rêve est réalisable" a indiqué le candidat divers droite à la mairie de Bastia sur sa page Facebook.

Dernier de cette sélection et pas des moindres, les voeux créatifs de François Tatti et Emmanuelle de Gentili sur fond de campagne municipales, en vidéo et en musique...

Les personnalités politiques corses veulent donc accroître leur visibilité et interagir avec les internautes et les électeurs. Leurs messages sont politiques mais pas toujours. Attention toutefois, cet outil de communication peut révéler un double tranchant... Décryptage en vidéo.