• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Grève à la SNCM : Marc Dufour interpelle vivement le gouvernement

Marc Dufour, président du directoire de la SNCM / © BORIS HORVAT / AFP
Marc Dufour, président du directoire de la SNCM / © BORIS HORVAT / AFP

Après une semaine de conflit, dans un courrier adressé au ministre des Transports Frédéric Cuvillier, le président du directoire de la SNCM Marc Dufour sollicite un "éclairage" sur le double discours qui semble être celui du gouvernement autour du plan de sauvetage de la compagnie.

Par Grégoire Bézie

Dans ce courrier, Marc Dufour rappelle les efforts menés à la SNCM, "après 18 mois de négociations parfois difficiles" avec les organisations syndicales, pour réduire la masse salariale de l'entreprise (plan de départs volontaires et adoption du pacte social qui modifie les modes d’armement, ndrl).

"Ces deux démarches combinées permettront la réduction de 400 postes dès 2014, pour atteindre 500 avec la future flotte; l'économie attendue est de 25 millions par an sur la masse salariale" indique Marc Dufour. 

Mais le président du directoire de la SNCM estime que ce "pacte social est intimement lié" au plan à long terme "en excluant tout départ contraint, (...) en maintenant le périmètre d'exploitation au réseau actuel (...) et en garantissant l'exploitation d'une flotte de huit navires, dont quatre Ropax neufs."

"Je m’interroge donc sur les différentes interprétations qui sont faites aujourd’hui de cette notion de +plan+", poursuit Marc Dufour.

"Monsieur le Premier ministre, dans sa correspondance adressée à Monsieur le Député Mennucci fait référence à un +plan de continuité+ sans qu’il soit fait référence au seul Plan que connaissent (et reconnaissent) les salariés de la Compagnie et leurs représentants au Conseil de Surveillance."

Selon le président du directoire de la SNCM, cette terminologie de "plan de continuité" ne correspond pas à ce qui a été discuté dans les commissions initiées par Frédéric Cuvillier.

Marc Dufour s’estime "dans l’incapacité d’exposer aux représentants des salariés et aux organisations syndicales (...) les orientations des actionnaires de l’entreprise concernant le plan à mettre en œuvre."

Rappelant que "toute modification significative du Plan Long Terme validé par le Conseil de Surveillance serait susceptible de remettre en cause les récents accords", le patron de la SNCM sollicite de Frédéric Cuvillier "un éclairage sur le schéma de développement" sur lequel il souhaiterait "que la direction de l’entreprise concentre ses efforts de redressement de la SNCM."

 

Sur le même sujet

Entretien avec Anna-Livia Donati, Santa di u Niolu

Les + Lus