• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Assassinat de Jean Leccia : saisine de la Jirs de Marseille

La juridiction inter-régionale spécialisées (JIRS) de Masreille s'est saisie du dossier de l'assassinat du directeur général des services du Conseil Général de la Haute-Corse, abattu le 23 mars.

Par Jean Crozier

L'enquête est menée de manière conjointe par  Direction régionale de la Policve judiciaire de Corse  et la section de recherches de la gendarmerie.

Aucun élément n'a encore filtré sur l'enquête confiée conjointement à la police judiciaire et à la gendarmerie sur l'assassinat de Jean Leccia, tué de plusieurs balles de gros calibre au volant de sa voiture, près d'Aleria (Haute-Corse).

Le drame s'est produit le 23 mars en fin de soirée, après le premier tour des élections municipales alors que M. Leccia revenait de son village de San-Gavinu-di-Fiumorbu à son domicile bastiais.

Les juridictions interrégionales spécialisées

Créées par la loi du 9 mars 2004 et mises en place en octobre 2004, les juridictions inter-régionales spécialisées (JIRS) regroupent des magistrats du parquet et de l’instruction possédant une expérience en matière de lutte contre la criminalité organisée et la délinquance financière dans des affaires présentant une grande complexité.

La loi a donné une compétence inter-régionale à 8 juridictions implantées, eu égard à l'importance des contentieux traités et aux aspects liés à la coopération transnationale, à Paris, Lyon, Marseille, Lille, Rennes, Bordeaux, Nancy et Fort de France. Les JIRS ne sont donc pas un nouvel ordre de juridiction.

Les critères de compétence des JIRS sont :

d'une part celui de la matière (criminalité organisée et délinquance financière) et d'autre part celui de la grande ou très grande complexité justifiant des investigations importantes (meurtre commis en bande organisée, de blanchiment, crimes aggravés d'extorsion...).

Les JIRS bénéficient de dispositifs novateurs en matière d'enquête (infiltrations, sonorisations, équipes communes d'enquête entre plusieurs pays). Spécialisés dans ces matières techniques, les magistrats sont donc déchargés des dossiers plus simples et bénéficient de surcroît du soutien d'assistants spécialisés.

A lire aussi

Sur le même sujet

Eccica-Suarella : « U Nidu », la nouvelle structure d’accueil pour les tout petits

Les + Lus