• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Grève à la poste d’Ajaccio, bientôt du courrier dans toutes les boîtes à lettres ?

16/06/14 - Grève à la poste d’Ajaccio, bientôt du courrier dans toutes les boîtes à lettres / © FTVIASTELLA
16/06/14 - Grève à la poste d’Ajaccio, bientôt du courrier dans toutes les boîtes à lettres / © FTVIASTELLA

Au 28ème jour de grève au Centre de distribution du courrier du Vittulo à Ajaccio (Corse-du-Sud), les préconisations de la médiatrice de la Direction du Travail n'ont finalement pas été acceptées par les représentants de la CGT du Vittulo, a indiqué la direction de La Poste lundi 16 juin. 

Par Grégoire Bézie

Suite au rapport de la médiatrice de la Direction du Travail, "la direction de La Poste accepte et appliquera ces préconisations dans le cadre de sa nouvelle organisation et souhaite signer un protocole de fin de conflit" a indiqué la direction. 

"Nous avons décidé de faire une proposition sur notre projet" a indiqué pour sa part Jean-Bernard Poli, délégué CGT La Poste, refusant la mise en place de la nouvelle organisation, "malgré les préconisations et les garanties apportées par la médiation", dénonce la direction de La Poste.

Dans son rapport, la médiatrice a proposé "de mettre en place une nouvelle organisation du travail et une commission locale de suivi, chargée d'évaluer le nouveau rythme, pour une durée d’évaluation comprise entre douze et vingt-quatre mois" a indiqué la direction de La Poste.

Echec de la médiation au conflit de La Poste
Jean-Bernard Poli, délégué CGT - Poste;

Rappelant que le volume de lettres est passé de 66.000 à 40.000 plis, la direction propose "un changement d’habitude de travail", les postiers restant à 35 heures. Cette nouvelle organisation prévoit que "les jours où il y a très peu d’activité, les facteurs pourront se remplacer, sans perte d’emploi".

Suivi par 40% des effectifs, le mouvement de grève entamée par la CGT le 20 mai dernier concerne le centre de distribution du Vittulo à Ajaccio. Les personnels craignent une baisse des effectifs, liée à cette restructuration.

Actuellement, seules 25 tournées sont assurées sur les 70 que compte la ville, engendrant d’importants retards dans la distribution du courrier.

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus