Cet article date de plus de 6 ans

Le point sur les élections sénatoriales en Haute-Corse

Le 28 septembre prochain se dérouleront les élections sénatoriales. En Haute-Corse, au moins six candidats se présentent. A droite, une seule candidate pour le moment, contre deux Radicaux à gauche.

© France 3
A droite, seule Anne Marie Natali (pour le moment) va tenter de conquérir le siège de François Vendasi, sénateur PRG. A gauche, en revanche, un duel va opposer deux Radicaux : le Président de l'office de l'environnement Pierre Ghionga, et le Président du Conseil Général de Haute-Corse Joseph Castelli.

Ce dernier souhaite peser dès le premier tour. Il s'efforce donc de rassembler un maximum autour de lui. En effet, le candidat officiel du PRG en aura besoin car les voix seront dispersées à gauche: le communiste Michel Stefani s'étant également déclaré. Mais Joseph Castelli doit surtout faire attention à la candidature de Pierre Ghionga, radical lui aussi, mais estampillé divers gauche pour l'occasion. Leur point commun : tous deux sont proches de Paul Giacobbi, député PRG et Président du Conseil exécutif de Corse.

Du côté de l'opposition, seule Anne-Marie Natali, maire de Borgo, s'est déclarée candidate pour l'instant, mais Ange Santini aurait également l'intention de se présenter.

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 12 septembre, Tony Cardi pour le Front National, et le nationaliste Jean-Félix Acquaviva, sous la bannière de Femu a Corsica, ont déjà accompli cette formalité.

Le premier tour de scrutin aura lieu le 28 septembre.

durée de la vidéo: 01 min 35
Point sur les élections sénatoriales de Haute-Corse



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique