Attentats en Corse: le bâtonnier d'Ajaccio Dominique Ferrari mis en examen

Publié le Mis à jour le
Écrit par Grégoire Bézie avec AFP
ILLUSTRATION
ILLUSTRATION © FTVIASTELLA

Le bâtonnier d'Ajaccio Dominique Ferrari a été mis en examen jeudi 09 octobre dans le cadre de l'enquête sur des attentats contre des gendarmeries en Corse en 2013, a annoncé son avocat Me Eric Barbolosi.

Association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste​

Le juge antiterroriste en charge du dossier l'a notamment mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et détention d'armes. Me Ferrari a été remis en liberté sous contrôle judiciaire. 

"A ce stade", a estimé Me Barbolosi, le placement de son client sous le statut de témoin assisté aurait été "largement suffisant". 

durée de la vidéo: 01 min 09
Réaction de Me Ferrari, bâtonnier d'Ajaccio

Au centre des investigations, la découverte en décembre 2013 d'un arsenal dans un box appartenant à la soeur de Me Ferrari, ont indiqué des sources proches du dossier. Celle-ci avait été libérée à l'issue de sa garde à vue. Mais Me Ferrari est soupçonné d'en être le gérant de fait.

Avaient notamment été retrouvés un pistolet automatique, des gilets pare-balles, une grenade, des armes longues, des armes de poing, des munitions, ainsi qu'une cagoule. Les enquêteurs avaient également exploité des traces d'ADN, qui s'étaient révélées être celles d'un homme en fuite, soupçonné d'être impliqué dans les attentats, et par ailleurs client de Me Ferrari.
durée de la vidéo: 01 min 08
"L'affaire Ferrari", le rappel des faits


Le barreau de Bastia frappé d'interdit

Pressé par son conseil de l'ordre, le bâtonnier de Bastia a "frappé la barre d'interdit". Cette mesure exceptionnelle et grave fait suite au refus de la cour d'appel d'accueillir les renvois de dossiers dans le cadre de la grève consécutive à l'interpellation de Dominique Ferrari.

Vendredi, il n'y aura aucune audience dans toutes les juridictions du ressort de Bastia (Cour d'appel, TGI, Prud'hommes, Tribunal de Commerce, etc.)

Depuis lundi, les avocats du barreau d'Ajaccio manifestent par dizaines devant la caserne de gendarmerie d'Aspretto.

Me Ferrari, un militant nationaliste assumé​​

Me Ferrari est un militant nationaliste assumé, proche du responsable politique nationaliste Jean-Guy Talamoni, son confrère bastiais. Il a également défendu une figure historique du FLNC en Haute-Corse, Charles Pieri.

Juriste rigoureux, apprécié de ses confrères, Me Ferrari est un défenseur chaleureux des thèses nationalistes pour la survie de l'identité et de la culture corses. Militant nationaliste engagé, il a été par le passé membre de l'exécutif de la Cuncolta.

durée de la vidéo: 01 min 30
Me Ferrari, un militant nationaliste assumé​



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.