Assemblée nationale : Laurent Marcangeli prend la présidence du groupe Horizons

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.S., P.N. et L.L.

Élu député de la première circonscription de Corse-du-Sud sous la bannière Horizons, Laurent Marcangeli a été désigné ce mercredi président du groupe parlementaire du parti fondé par Edouard Philippe.

Laurent Marcangeli sera le chef de file du parti Horizons dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale.

Ce mercredi, il a été élu par acclamation président du groupe parlementaire du parti créé par l'ancien Premier ministre Edouard Philippe. "C’est une preuve de confiance, a déclaré Laurent Marcangeli. Un travail très important commence, très difficile également que nous prenons avec humilité mais très grande détermination."

Vainqueur du scrutin dimanche dans la première circonscription de Corse-du-Sud, le maire d'Ajaccio était fortement pressenti pour prendre cette présidence. Le nom d'Agnès Firmin Le Bodo, députée de Seine-Maritime et proche d'Edouard Philippe, avait également circulé. C'est finalement Laurent Marcangeli qui conduira le groupe parlementaire de centre droit allié à la majorité présidentielle et composé de 29 membres. 

Journalistes : P. Nannini - L. Luciani

Proche d'Edouard Philippe

Cinq ans après avoir quitté les bancs de l'Assemblée nationale - après un premier mandat 2012-2017 effectué sous la bannière UMP puis LR-, Laurent Marcangeli retrouve donc l'hémicycle du Palais Bourbon au sein d'une autre formation politique et avec un autre statut.

Cette élection à la présidence du groupe Horizons vient également conforter les liens qui unissent le maire d'Ajaccio à Edouard Philippe.

En février dernier, l'ancien Premier ministre d'Emmanuel Macron était d'ailleurs venu à Ajaccio installer les comités municipaux de son nouveau parti dont Laurent Marcangeli est le référent régional pour la Corse.

En juin, en pleine campagne des Législatives, Edouard Philippe était revenu dans la cité impériale apporter son soutien au candidat Horizons, élu député dimanche dernier avec 51,8% des voix face au nationaliste Romain Colonna.

"Servir la Corse"

Des quatre députés insulaires élus dimanche, Laurent Marcangeli est le seul à ne pas être nationaliste. À l'instar de son prédécesseur Jean-Jacques Ferrara, il ne siégera donc pas dans la même structure que Michel Castellani, Jean-Félix Acquaviva et Paul-André Colombani, qui enchaînent actuellement les réunions pour reconstituer le groupe "Libertés et Territoires".

"Il faut que nous discutions avec les trois autres députés corses pour essayer de se mettre d’accord sur un maximum de choses, souligne le tout nouveau président du groupe Horizons. J’ai la volonté de servir la Corse avec un projet pour 30 ans. Ce que je fais ici, je vais aussi et surtout le faire pour mon territoire."