Borgo - Manifestation de soutien de gardiens de prison envers 2 de leurs collègues

© Christian Giugliano - FTVIASTELLA
© Christian Giugliano - FTVIASTELLA

Une trentaine de personnes du personnel pénitentiaire de la prison de Borgo (Haute-Corse), se sont rassemblés devant le bâtiment en solidarité avec deux de leurs collègues un temps soupçonnés de corruption passive envers un détenu.

Par France 3 Corse ViaStella

Le personnel de la prison de Borgo proteste contre la garde à vue de deux de leurs collègues lundi 22 mai, à l'appel du syndicat UFAP-UNSa justice et de FO. Ils étaient soupçonnés d'avoir transmis un téléphone à un détenu lors d'un transfert entre la prison de Borgo et le Palais de justice de Bastia.

Les gardiens dénoncent ces gardes à vue d'abord pour leur durée. Un des gardiens a été entendu pendant 24h (en visio-conférence, il était muté sur le continent à ce moment-là) et l'autre, pendant 31h. La garde à vue a donc été prolongée. Ils affirment aussi qu'ils n'ont reçu aucun soutien de leur direction.

© Christian Giugliano - FTVIASTELLA
© Christian Giugliano - FTVIASTELLA

Les investigations n'ont pas permis de déterminer la culpabilité des deux gardiens pour corruption passive. Il n'y a pas eu plus de poursuites engagées contre eux.

Le détenu, incarcéré dans le cadre de l'enquête sur les pièces du trésor de Lava, a mis hors de cause les deux gardiens, selon le syndicat UFAP-UNSa. Il aurait subtilisé le téléphone dans la voiture de gendarmerie lors de son transfert.

Et le syndicat de se poser la question : pourquoi les gendarmes n'ont-ils pas été entendus ?

Borgo - Manifestation de soutien de gardiens de prison envers 2 de leurs collègues
Maxime Coustié; délégué régional UFAP-UNSa Justice - France 3 Corse ViaStella - Maïa Graziani, Christian Giugliano

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Territoriales : pas d'alliance à droite pour le second tour

Près de chez vous

Les + Lus