Carburant : le Préfet de Corse appelle les automobilistes au civisme et à la responsabilité

ILLUSTRATION / © France 3 Corse
ILLUSTRATION / © France 3 Corse

Suite au blocage des dépôts pétroliers de Lucciana et Ajaccio jeudi, les automobilistes se sont précipités vers les stations services pour faire le plein d'essence. Face à cette situation, le Préfet de Corse appelle au civisme et à la responsabilité. 

Par France 3 Corse ViaStella

"La situation des stations-service dans le département de la Corse du Sud fait apparaître que, sur l’ensemble des 59 stations, toutes sont en mesure de fournir du gasoil et de l’essence. Les stocks du dépôt d’Ajaccio sont suffisants. Le dépôt de Lucciana sera approvisionné en début de semaine prochaine" indique Bernard Schmeltz, le Préfet de Corse dans un communiqué.

Et d'ajouter "par ailleurs, aucune station n’est réquisitionnée à l’usage des seuls véhicules des services prioritaires. Cependant, l'afflux des automobilistes vers les stations-service, entraînant une consommation journalière identique à celle enregistrée lors d’un mois d’août, est susceptible de provoquer, de ce seul fait, des difficultés d’approvisionnement les jours à venir".

Le Préfet de Corse a décidé d’éviter la constitution de stocks de confort en interdisant la distribution de carburant dans les récipients portables, de type jerrican.

Des stations service fermées en raison de l'épuisement des stocks

Depuis ce jeudi matin, les deux dépôts pétroliers de l'île, au Vazzio à Ajaccio, et à Lucciana près de Bastia, sont bloqués par des salariés grévistes et des militants de la CGT qui empêchent les camions citernes de s'approvisionner. Pour être sûr de ne pas tomber en panne d'essence, de nombreux automobilistes s'étaient rendus dans les stations service pour y faire le plein.

D'importantes files de véhicules ont été observées. Certaines, notamment à Ajaccio et dans le sud de l'île, ont dû fermer en raison de l'épuisement de leurs stocks de carburant.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus