Commando Erignac : la réaction des élus et des collectifs de prisonniers reçus à l'Assemblée nationale

Publié le Mis à jour le
Écrit par AS, YB, PN et TA

Ce jeudi, des élus insulaires et des représentants des associations de prisonniers étaient à l'Assemblée nationale pour sensibiliser les députés sur le retour en Corse de Pierre Alessandri, Alain Ferrandi et Yvan Colonna. Nous avons recueilli leurs réactions en fin de journée.

Ce jeudi, une délégation insulaire composée d'élus, parlementaires et représentants des collectifs de soutien aux prisonniers a rencontré les présidents de groupe et les députés à l'Assemblée nationale

Objectif : plaider la cause du rapprochement de Pierre Alessandri, Alain Ferrandi et Yvan Colonna, incarcérés sur le continent pour l’assassinat du préfet Erignac.

Le cas de ces trois détenus constitue l'un des points de tension entre la majorité nationaliste et Paris, notamment en raison du statut de DPS (Détenu particulièrement signalé) des trois hommes qui fait obstacle à leur retour dans une prison de l'île. Le Premier ministre doit d'ailleurs statuer sur cette levée du statut de DPS par une décision administrative avant le 31 décembre.

Au sortir de ces différentes rencontres, Pierrick Nannini et Typhaine Urtizverea ont interviewé élus, députés et membres des collectifs de soutien aux prisonniers :

durée de la vidéo : 02min 59
Réactions après rencontres avec les présidents des différents groupes. ©FTV YB

Dans un communiqué paru ce vendredi, la délégation corse emmenée par Gilles Simeoni a indiqué que "tous les députés rencontrés se sont prononcés soit en leur nom personnel soit au nom de leur groupe en faveur de la levée immédiate du statut de DPS pour Pierre Alessandri, Alain Ferrandi et Yvan Colonna, et donc de leur rapprochement sans délai au centre pénitentiare de Borgu. Tous les députés rencontrés sont prêts à affimer publiquement leur adhésion à ce principe de levée immédiate du staut de DPS pour les trois condamnés."