Coronavirus : Air Corsica suspend ses vols à destination de la Belgique

Les deux départements de la Corse font désormais partie des destinations que la Belgique interdit à ses ressortissants en raison de la crise sanitaire de Covid-19. Conséquence directe, la compagnie régionale Air Corsica annonce suspendre prématurément ses vols à destination de Bruxelles.  
Le premier vol de la compagnie régionale corse Air Corsica à l'aéroport de Bruxelles Charleroi a eu lieu le 26 mars 2017.
Le premier vol de la compagnie régionale corse Air Corsica à l'aéroport de Bruxelles Charleroi a eu lieu le 26 mars 2017. © Jean-Luc FLEMAL / MaxPPP
Après l'Allemagne et la Suisse le 11 septembre, la Belgique emboîte le pas à ses voisins frontaliers.

Le service public fédéral des affaires étrangères belges a déclaré la Corse comme une "zone à risque" en raison du nombre important de cas d'infections au nouveau coronavirus.

Cette interdiction porte uniquement sur les trajets qui ne sont pas liés à "une activité essentielle", précise-t-il. Les touristes belges sont donc invités à se trouver une nouvelle destination de vacances pour les semaines à venir. 

Les vols Air Corsica Corse-Bruxelles annulés

Conséquence de cette annonce, Air Corsica annonce la suspension de ses vols à compter du 20 septembre à destination de l'aéroport de Bruxelles-Charleroi.

24 vols sont ainsi supprimés au départ de Bastia et Ajaccio, trois par semaine pour chaque aéroport, soit "environ 6.000 passagers de moins transportés", indique Luc Bereni, président du Directoire d'Air Corsica.

"Il s'agit de lignes saisonnières dont la saison qui débute aux vacances de Pâques va être réduite par les circonstances. Les vols prendront fin le 20 septembre au lieu traditionnellement des vacances de La Toussaint".
Airbus A320 de la compagnie régionale corse Air Corsica, sur le tarmac de l'aéroport de Bruxelles Charleroi.
Airbus A320 de la compagnie régionale corse Air Corsica, sur le tarmac de l'aéroport de Bruxelles Charleroi. © Jean-Luc FLEMAL / MaxPPP
L'arrêt prématuré des lignes Corse-Belgique n'aura toutefois pas pour la compagnie régionale de lourdes conséquences économiques, l'essentiel de son activité étant adossé à la délégation de service public entre la Corse et le continent.

"Notre activité majoritaire reste le service public entre les quatre aéroports de Corse et ceux de Marseille, Nice et Paris-Orly, qui sont notre fonds de commerce historique. Nous sommes très heureux de développer un certain nombre de lignes hors service public telles que Bruxelles, mais l'équilibre économique de l'entreprise ne s'appuie pas sur ces lignes-là".

Le vol charter Corse-Autriche suspendu

Le passage de la Corse en zone rouge depuis le 6 septembre, a également impacté un vol charter d'Air Corsica à destination de l'Autriche au départ de l'aéroport de Calvi desservant les aéroports de Vienne et Salsbourg.

Inaugurés le 2 août, "ces vols devaient aller jusqu'au 11 octobre et ils se terminent aussi dimanche 20 septembre, sans pour autant qu'il y est d'interdiction pour les ressortissants autrichiens de venir en Corse", précise Luc Bereni.

"Mais il est évident que la classification zone rouge a été suffisante pour que le tour opérateur avec qui nous sommes partenaires sur ce vol prenne la décision de supprimer les trois dernières dates".

Environ un millier de passagers sont concernés par cette annulation. 

Une offre complète vers le continent

Le programme de vol à destination de la France continentale reste inchangé tel qu'il était prévu avant Covid, a tenu à préciser le président du Directoire d'Air Corsica.

"Que ce soit sur les trois aéroports où nous sommes en délégation de service public et les vols vers Lyon ou Toulouse, dans un domaine hors service public, tous nos vols fonctionnent. À défaut d'avoir des touristes étrangers, le tourisme franco-français fonctionne et peut profiter d'une belle arrière-saison dans l'île".

Les deux départements corses rejoignent la désormais longue liste des 26 départements français et la ville de Paris désormais interdits aux ressortissants belges. 

Entre le 1er et le 12 septembre, selon les derniers chiffres communiqués par Santé publique France, 1.080 nouveaux cas positifs à la Covid-19 ont été dépistés en Corse et plus de 38.000 tests ont été réalisés.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société transports aériens économie transports