Corruption, prise illégale d'intérêts, favoritisme : des infractions proportionnellement plus nombreuses en Corse

Les infractions à la probité sont, en proportion, plus nombreuses sur l’île, selon une étude du ministère de l'Intérieur publiée jeudi 21 mars.

Corruption, prise illégale d'intérêts ou favoritisme. Ces infractions sont proportionnellement plus nombreuses en Corse que sur le reste du territoire.

C’est le résultat d’une étude publiée par le ministère de l’Intérieur, jeudi 21 mars.

Entre 2016 et 2023, la Corse-du-Sud et la Haute-Corse comptabilisent ainsi plus de 6 infractions en moyenne par an pour 100.000 habitants, alors que la moyenne nationale s'établit à 1,1.

Les infractions à la probité sont également plus nombreuses dans les cinq départements et régions ultramarins. Ils comptabilisent entre 2,1 et 4 infractions pour 100.000 habitants, tandis que la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie en comptent respectivement 4,5 et 2 pour 100.000 habitants.

Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Martin et Wallis-et-Futuna comptabilisent plus de 4,9 infractions pour 100.000 habitants.

À Paris, le taux s'établit à 2 infractions en moyenne pour 100.000 habitants.

Stabilité entre 2021 et 2023

De manière générale, les atteintes à la probité se sont stabilisées entre 2021 et 2023 en France, après une hausse soutenue entre 2016 et 2021.

En 2023, 829 délits d'atteinte à la probité ont été enregistrés par la police et la gendarmerie nationales, après 760 en 2022 et 820 en 2021, selon le service statistique de la Place Beauvau.

Une relative constance après une augmentation importante entre 2016, avec 619 infractions recensées, et 2021.

La corruption en tête des infractions

Dans le détail, la corruption reste stable et constitue toujours l'infraction la plus constatée, avec 262 cas en 2023, après 197 en 2022 et 251 en 2021.

À l'inverse, les détournements de fonds publics ont baissé de 17% sur la période (191 cas en 2021 contre 158 en 2023) et les prises illégales d'intérêts ont augmenté de 9% (166 cas en 2021 contre 182 en 2023).

Les mis en cause sont presque exclusivement de nationalité française (94%) et en grande majorité (78%) des hommes.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Corse ViaStella
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité