A Ajaccio, des habitants âgés ou handicapés bloqués chez eux depuis 5 mois à cause d'une panne d'ascenseur

Depuis mi-septembre, une panne d'ascenseur perturbe la vie des habitants de l'immeuble L20, dans le quartier des Salines à Ajaccio. Dans ce logement social de neuf étages, de nombreux habitants sont âgés ou handicapés.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Depuis quatre mois, David Fernandez n'est plus sorti de son appartement situé au septième étage. Atteint de sclérose en plaque, il est handicapé et ne peut pas descendre les escaliers. L'ascenseur de son immeuble est bloqué depuis mi-septembre en raison d'un incendie volontaire.

"Comme une prison"

"C'est comme une prison, dit-il. Heureusement que mon frère vit avec moi pour s'occuper des courses." Cinq étages plus bas, André Mula, 90 ans, ne peut plus faire de promenades sans son kiné. Il descend avec précaution chaque marche pour entretenir sa mobilité.

Sa fille, Marie-Angèle est tombée dans les escaliers depuis que l'ascenseur est bloqué. Ce n'est pas la seule chute parvenue dans ce logement social de neuf étages où vivent de nombreuses personnes âgée sou handicapées.

"On paie quand même un loyer ! Je trouve que c'est inadmissible", déplore Marie-Angèle Mula.

Une autre voisine, Dominique Peretti ne peut pas monter ou descendre les marches en raison de son handicap. Les livreurs, connaissant la situation de l'ascenseur, refusent de monter ses courses.

Une réparation attendue en mars

Dans un communiqué, le bailleur social, Erilia, déclare avoir pris contact avec la société en charge de la maintenance : "Ce dernier met tout en œuvre pour que les pièces lui soient livrées la semaine du 22 février." Il explique les délais "exceptionnellement longs" par "la pénurie mondiale sur les composants électroniques liée à la crise sanitaire. D'autre part, certains composants d'origine qui ont été détruits dans l'incendie ne se fabriquent que sur demande ce qui rallonge d'autant les délais de fabrication."

Une fois les pièces reçues, les locataires devront encore se montrer patients. Sur son site, l'ascensoriste ne prévoit pas de remise en service avant le 7 mars.

En attendant, Erilia a organisé un service gratuit de portages d'objets. Avec des créneaux qui devraient être élargis dans les prochains jours et une remise de 50 euros sur les loyers avec effet rétroactif au 1er octobre et jusqu'à remise service de l'ascenseur.