• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Agression d'un commerçant : 500 personnes mobilisées à Sartène

Agression d'un commerçant : 500 personnes mobilisées à Sartène mardi 25 septembre. / © D. MORET / FTVIASTELLA
Agression d'un commerçant : 500 personnes mobilisées à Sartène mardi 25 septembre. / © D. MORET / FTVIASTELLA

500 personnes se sont rassemblées mardi devant la sous-préfecture de Sartène (Corse du Sud) pour dénoncer la violence et apporter leur soutien à un commerçant et à sa mère violemment agressés à leur domicile dans la nuit de dimanche à lundi.

Par Grégoire Bézie

Commerçants et habitants de Sartène sont venus exprimer leurs inquiétudes après la violente agression dont ont été victimes Jean-François Giacomini, un commerçant âgé de 70 ans et sa mère âgée de 92 ans à leur domicile.

Les agresseurs les ont ligotés et frappés avant de s'enfuir avec des objets de valeur et une modeste somme d'argent, 70 euros.

"L'acte dont on a été victimes, est un acte atroce, on était deux tranquilles dans une maison à 3h du matin en train de dormir comme tous les honnêtes gens...", a déclaré encore sous le choc Jean-François Giacomini devant ses soutiens. 
 
Une délégation a été reçue par la sous-préfète de Sartène. Un appel a été lancé pour qu'une réponse judiciaire soit rendue.

"Depuis plusieurs jours en Corse du Sud, des travailleurs, des commerçants, des gens honnêtes sont attaqués violemment à leur domicile. Le dernier acte odieux s'est passé à Sartène où une famille respectée a été prise pour cible par des crapules pour 70 euros, mais où va la Corse?", a encore ajouté Olivier Roure, président de l'Association des commerçants de Sartène. 

Il s'agit de la quatrième agression violente en Corse en une dizaine de jours, sans aucun lien établi entre elles. 
 
Agression d'un commerçant : 500 personnes mobilisées à Sartène
Intervenants - Jean-François Giacomini, victime de braquage; Olivier Roure, président de l' Association des commerçants de Sartène; Paul Quilichini, maire de Sartène; Equipe - Dominique Moret, Stéphane Agostini.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Corse : tensions entre la justice et la police judiciaire, les précédents

Les + Lus