• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ajaccio : un distributeur de glaçon sur le port de l’Amirauté

© Joséphine Kloeckner/FTVIASTELLA
© Joséphine Kloeckner/FTVIASTELLA

C'est la première fabrique de glaçons en libre-service d'Europe. Elle s'appelle Kiosk'ice et a été entièrement conçue par une start-up ajaccienne. Le distributeur intelligent vient d'être mis en service et trois unités sont actuellement en service en Corse. 

Par France 3 Corse ViaStella

Une machine en libre-service pour des instants fraîcheurs. Des glaçons sitôt fabriqués, sitôt consommés sur le port de l’Amirauté à Ajaccio. Un litre de glaçons pour un euro, disponibles 7 jours sur 7 et 24 h sur 24. 

La créatrice de kiosk'ice a remporté le SETT d'or au salon professionnel de l'hôtellerie de plein air, en novembre dernier à Montpellier. « Au bout de quelques années de plaisance, je me suis aperçue que les glaçons faisaient toujours défaut. Je me suis dit un jour : ‘Pourquoi il n’y a pas de distributeur automatique ?’ J’ai vu qu’en Europe, ça n’existait pas et je me suis mis en tête de la sortir. Il m’a fallu huit ans de travail, j’ai failli baisser les bras plus d’une fois, mais je suis allée au bout de choses et aujourd’hui elle est enfin là », livre Michèle Rossi, conceptrice de Kioskice. 

 
Ajaccio : un distributeur de glaçon sur le port de l’Amirauté
Intervenant - Michèle Rossi, conceptrice de Kioskice Equipe - Sylvie Wolinsky ; Joséphine Kloeckner ; Fabien Bernardini ; Sylvie Loigerot.

 

Étendre la clientèle


Grâce à l'incubateur Inizià, aux 60 000 euros de subventions de l'agence de développement de la Corse et à l'aide financière de la CADEC, la machine a pris forme dans une usine de Normandie.

La conceptrice vient de signer un partenariat avec l'union des ports de Corse et ceux de France, mais compte étendre sa clientèle. « Une personne m’en a parlé et qui m’a dit de venir essayer cette machine. C’est sympa, en plus, d’après ce que j’ai compris, les sachets sont biodégradables. C’est bien pour l’environnement également », sourit une cliente. 

Quelques ajustements restent à faire, d'ailleurs pour certains utilisateurs tête en l’air aussi, avant la série définitive des machines prévue le printemps prochain. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus