• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Corse : quatrième jour d'action pour les marins grévistes de la Méridionale

Les personnels grévistes de la Méridionale entrent dans leur quatrième jour de grève. / © Marion Fiamma / FTVIASTELLA
Les personnels grévistes de la Méridionale entrent dans leur quatrième jour de grève. / © Marion Fiamma / FTVIASTELLA

Ce jeudi 28 février, des grévistes de la Méridionale ont bloqué des bateaux d’autres compagnies dans le port d’Ajaccio. À Bastia, le port a été débloqué mercredi. La reconduction de la grève a été votée par les adhérents du STC. 

Par A.A/France 3 Corse ViaStella

Quatrième jour d’action pour des marins de la Méridionale. Ce jeudi 28 février, l'entrée du port d'Ajaccio est bloqué par des blocs de béton. 

Des bateaux d’autres compagnies n’ont pu accoster. Le Jean Nicoli de la Corsica Linea et un navire de la Corsica Ferries ont été déroutés sur Propriano. "Hier, on avait retardé d'une heure, on a vu que ça n'a pas suffi. Les discussions n'avancent pas, donc pour nous actuellement, il faut durcir", estime Marc-Aurèle Orsoni, délégué STC La Méridionale. 

Réunis en assemblée générale, les personnels de la compagnie ont reconduit leur mouvement ce soir à Ajaccio.
 

Corse : quatrième jour d'action pour les marins grévistes de la Méridionale
Intervenants - Marc-Aurèle Orsoni, Délégué STC La Méridionale ; Cyril Venouil, Délégué STC La Méridionale. Equipe - Marianne Romani ; Stéphane Lapera ; Marion Fiamma ; Jacques Paul-Stefani ; Frédéric Guichard.



Dans le courant de l'après-midi, la direction de la Méridionale a déposé un recours en référé auprès du tribunal administratif de Bastia pour contester la non-recevabilité de ses offres pour les lignes d'Ajaccio et de Propriano dans le cadre de la délégation de service public.

Dans un communiqué, la compagnie maritime indique : " Contrairement aux rumeurs existantes, La Méridionale tient à préciser que sa réponse à l’appel d’offres sur chacune des cinq lignes est en tout point conforme aux attendus du cahier des charges et fidèle à son expérience, à la qualité de son exploitation et à son excellence en matière d’innovations environnementales."
 


"Nous nous retrouvons aujourd’hui dans une situation invraisemblable où, avant même le début des négociations, deux compagnies sur trois sont écartées et où Corsica Linea reste seule en lice" souligne Benoît Dehaye, directeur général délégué de La Méridionale. 
 

Des chaloupes bloquent l'entrée du port d'Ajaccio. / © Marianne Romani / FTVIASTELLA
Des chaloupes bloquent l'entrée du port d'Ajaccio. / © Marianne Romani / FTVIASTELLA

 

Suite au blocage du port d'Ajaccio, deux navires de la Corsica Linea et de la Corsica Ferries ont été déroutés sur Propriano. / © FTVIASTELLA
Suite au blocage du port d'Ajaccio, deux navires de la Corsica Linea et de la Corsica Ferries ont été déroutés sur Propriano. / © FTVIASTELLA

 

Reconduction de la grève


À Bastia, les adhérents STC se sont également rassemblés en assemblée générale sur le Piana. Ils ont voté la reconduction de la grève. Ils attendent toujours des garanties de la part de la direction. "Elle doit nous mettre par écrit qu'en cas de pertes des deux lignes principales, elle s'engage à maintenir les effectifs sédentaires et navigants. Mais ce n'est pas une solution qui nous convient, on demande surtout de se donner tous les moyens pour remporter Bastia, lot sur lequel elle est encore en course et où elle a encore les cartes en main", soutient Cyril Venouil, délégué STC La Méridionale.

Malgré un déblocage du port de Bastia mercredi, la structure a été une nouvelle fois bloquée ce matin. Les grévistes ont tendu une amarre en travers du port. 

 
Une amarre a été tendue par les grévistes afin de bloquer l'accès au port de Bastia. / © Marion Fiamma / FTVIASTELLA
Une amarre a été tendue par les grévistes afin de bloquer l'accès au port de Bastia. / © Marion Fiamma / FTVIASTELLA

Si le Mega de la Corsica Ferries, en provenance de Toulon, a pu arriver à l'heure ce matin, un autre bateau de la même compagnie, en provenance de Livourne, qui devait arriver à midi à Bastia, a été dérouté sur l'Ile Rousse. L'embarquement du Mega de la Corsica Ferries en partance pour Toulon a été bloqué par les grévistes jeudi soir. 
 

 


Dans un communiqué, le syndicat en appelle à la "responsabilité de la direction de la Méridionale et des élus de la collectivité de Corse afin d'éviter une catastrophe sociale". Les personnels grévistes se disent "déterminés à poursuivre leur action tant qu'ils n'obtiendront pas les garanties nécessaires quant à la préservation et à la pérennité de leurs emplois". 
 
© STC
© STC


Les protestataires s’inquiètent pour l’avenir de la compagnie. La candidature de la Méridionale n’est pas retenue par l’office des transports dans le cadre de la délégation de service public dans certains ports insulaires. 




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus