Ajaccio : les nouveaux horodateurs sont en service

Après plusieurs reports, le nouveau dispositif de stationnement dans le centre-ville d'Ajaccio est effectif à partir de ce jeudi. La ville sera désormais divisée en deux zones avec des tarifications différentes.

Par France 3 Corse ViaStella

À compter de ce jeudi, les Ajacciens devront se familiariser avec leurs nouveaux horodateurs. Finie l’ancienne méthode, l’automobiliste devra rentrer sa plaque d’immatriculation. « On rentre sa plaque d’immatriculation afin d’être reconnu par la machine. Elle valide et ça lui propose le paiement soit par carte, soit par pièces », explique Jean-Claude Ottaviani, chargé de la gestion du stationnement payant.

Qui dit nouvelle méthode dit nouvelle tarification. Si le périmètre de stationnement payant ne s'étend pas, il est désormais divisé en deux zones. Première zone : la zone Orange qui se limite au cours Napoléon. Tarif : un euro de l'heure et la première heure est offerte. Dans cette zone, le stationnement est limité à trois heures en semaine et huit heures le samedi pour les non-abonnés.

Pour la zone Bleue qui regroupe les autres rues du centre-ville. C'est 50 centimes de l'heure. La durée de stationnement maximum pour les non-abonnés est de cinq heures en semaine et huit heures le samedi.



Voitures-ventouses


Des durées de stationnement limitées, un choix de la municipalité. « C’est pour qu’il y ait un turn-over, pour qu’il n’y ait pas de voitures ventouses et que ça puisse permettre une activité commerciale, qui actuellement, dans le centre-ville, est moribonde », indique Jacques Billard, adjoint en charge du stationnement.

Plusieurs abonnements visant à réduire les tarifs et à prolonger la durée de stationnement sont proposés : un abonnement pour ceux qui résident dans les zones payantes, un pour tout résident ajaccien et enfin un pour les personnes travaillant dans les zones payantes.

Selon la municipalité, le système d’entrée de plaques d’immatriculation simplifiera la vie des riverains. « Tous ces horodateurs sont en réseau, c’est-à-dire que si je suis ici, que je n’ai pris qu’une heure et que je déambule en ville et que je veux ajouter une heure. Je peux me reconnecter sur n’importe quel horodateur de la même zone, retaper ma plaque et me rajouter une heure », reprend Jean-Claude Ottaviani.

Des places non-payantes mais limitées à 45 minutes sont prévues. Dans toutes les zones, le stationnement est gratuit entre midi et 14 heures, de 19 heures à 9 heures le lendemain matin et le dimanche toute la journée.


Sur le même sujet

Déchets : des élus du Fium’orbu-Castellu refusent de recevoir plus de 43 000 tonnes par an 

Les + Lus