• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ajaccio : les ports Charles Ornano et Tino Rossi veulent limiter leur impact environnemental 

Ajaccio accueille ce jeudi 18 juillet un forum « port 5 R » pour : réduction, réutilisation, recyclage, récolte et récupération. / © Pascal Pochard-Casabianca / AFP
Ajaccio accueille ce jeudi 18 juillet un forum « port 5 R » pour : réduction, réutilisation, recyclage, récolte et récupération. / © Pascal Pochard-Casabianca / AFP

Ajaccio accueille ce jeudi 18 juillet un forum « port 5 R » pour : réduction, réutilisation, recyclage, récolte et récupération. Un programme européen transfrontalier qui vise à réduire l'impact environnemental des activités humaines dans les zones portuaires.

Par France 3 Corse ViaStella

Le projet de modernisation du port Charles Ornano à Ajaccio est au ralenti depuis le passage de la tempête Adrian. Sa dépollution et sa rénovation sont déjà programmées grâce à des fonds européens

Comme la construction d'une station de filtration des eaux sur le chantier naval, grâce, cette fois, à un programme maritime européen transfrontalier et un financement à hauteur de 85 %. « Ce caniveau est utilisé pour récupérer les eaux de lavage. La logique voudrait que ces eaux aillent dans une station de filtration, soient récupérées et traitées pour éviter qu’elles se déversent entièrement dans le bassin portuaire », explique Paul Corticchiato, directeur du port Charles Ornano.

 
Ajaccio : les ports Charles Ornano et Tino Rossi veulent limiter leur impact environnemental 
Intervenants - Paul Corticchiato, directeur du port Charles Ornano ; Anthony Pietri, responsable d'exploitation du Port Tino Rossi. Equipe - Sylvie Wolinsky ; Franck Rombaldi ; Fabien Bernardini.


Avec ses 845 places, le port Charles Ornano suit une stratégie interfrontalière pour améliorer la qualité de ses eaux. Il vise une gestion durable des déchets marins liés à la plaisance avec l'ambition d'acquérir la certification de port propre.
 

Quai d’honneur


Même projet côté port Tino Rossi, l'aire de carénage accueille tous les déchets polluants de la plaisance : huiles usagées, batteries, ou fusées de détresse. Un site de récupération des eaux usées permet déjà aux petits bateaux jusqu'à 19 mètres de déverser les eaux grises, noires, ou de fond de cale ailleurs qu'en mer.

Et bientôt, ce sera le cas, sur le quai d'honneur, pour les grosses unités. « Ils vont pouvoir rejeter leurs eaux usées directement dans le réseau du port. Ca évitera des rejets en mer. On va délivrer un certificat attestant qu’ils ont bien rejeté au port et non pas directement en mer », précise Anthony Pietri, responsable d'exploitation du port Tino Rossi.

Des éco-gestes à adopter pour maintenir les ports en bon état.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Méditerranée : un plan pour en finir avec la pollution des ferries et paquebots

Les + Lus