Ajaccio : première réunion sur l’avenir de l’école de Castelluccio, des travaux de mise en conformité envisagés

À Ajaccio, quel avenir pour l'école de Castelluccio ? Trois semaines après la polémique sur une éventuelle fermeture, la municipalité a organisé, lundi 18 décembre, une première réunion de concertation entre les parents d'élèves et les acteurs institutionnels.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Lundi 18 décembre, une réunion s’est tenue pour sauver l'école de Castelluccio, à Ajaccio, c'est l'espoir des enfants. Les parents, des pompiers pour la commission sécurité incendie, des représentants de l’Éducation nationale, de l'opposition municipale, et surtout le propriétaire des murs de l'école, l'office public HLM de Corse y ont participé.

Sa présidente va redonner le sourire aux élèves. « On a profité de cette première réunion pour faire notre proposition, à savoir de mettre à disposition, gracieusement, le terrain attenant à la cour d’école et à l’école maternelle pour que l’espace puisse être clôturé et enfin lever le problème dit de sécurité. Il y aura des travaux qui seront soit pris en charge par la commune, soit pris en charge en partie par l’office public de l’habitat de la collectivité de Corse », affirme Juliette Ponzevera.

Les salles de classe, dans un bâtiment HLM, ainsi que la cantine, située 100 mètres plus loin, seront-elles regroupées près de la maternelle en algeco sur un troisième site ? Seule quasi-certitude, en septembre, les cours seront toujours donnés dans l’actuel bâtiment, le temps d’engager d'éventuels travaux.

durée de la vidéo : 00h02mn25s
MF.Giuliani ; A.Perron ; A.Touati ©France Télévisions

« Pour l’instant, il n’y a pas encore de calendrier, mais on dira que ça joue aussi en notre faveur puisqu’en mars, il y a les réinscriptions. Si l’école de Castellucciu prend les réinscriptions, ça veut dire qu’en septembre nos enfants seront à l’école », se félicite Isabelle Tampigny-Emmanuelli, déléguée des parents d'élèves.

« Il n’y aura pas de prise de décision rapide sans concertation »

Chaque jour, le long des routes, c'est une scène peu ordinaire : un périple pour aller des salles de classe à la cantine. Il y a bien de la surveillance, des grilles, des clôtures. Aucun accident mortel n'a été déploré.

Mais c'est la responsabilité du maire qui est engagée. Lundi, il s'est dit prêt à étudier toutes les hypothèses. « L’office public de l’habitat a fait un certain nombre de propositions, notamment de mise à disposition de terrains. Ca nécessite quand même un certain nombre de travaux qui, je le rappelle, doivent être expertisés. Car ces travaux sont situés sur une zone qui est désormais inconstructible actuellement puisque le plan local d’urbanisme a été attaqué partiellement et annulé sur cette zone. Il n’y aura pas de prise de décision rapide et sans concertation », soutient Stéphane Sbraggia, maire d’Ajaccio.

Concertation les parents en ont bien besoin, depuis trois semaines et l'annonce de déplacement vers d'autres écoles. « Au niveau de la cantine et des services de restauration, que vont-ils faire ? Pousser les murs ? », s’interroge une mère d’élève. En février, la mairie réunira tous ses partenaires pour dire ce qu'elle peut faire.