Alerte à la bombe du marché de Noël de Baleone : une personne arrêtée et incarcérée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alain Stromboni .

La semaine dernière, un homme d'une trentaine d'années a été interpellé dans le cadre de l'enquête sur l'alerte à la bombe du marché de Noël de Baleone. Incarcéré, il sera jugé le 7 février prochain.

Un mois après la fausse alerte à la bombe survenue au marché de Noël de Baleone, l'enquête semble sur le point d'aboutir.

En début de semaine dernière, un homme a été interpellé dans ce dossier.

Révélée par nos confrères de Corse-Matin, l'information nous a été confirmée par le parquet d'Ajaccio qui indique que la "personne comparaîtra le 7 février prochain dans le cadre d'une comparution à délai différé".

Suspecté d'être l'auteur de l'appel anonyme, l'homme âgé d'une trentaine d'années a été incarcéré après son passage devant le juge des libertés et de la détention. Selon une source judiciaire, "il ne contesterait pas les faits".

"Investigations minutieuses"

Dans le cadre de l'enquête ouverte pour "fausse alerte", les investigations ont permis d'identifier le téléphone ayant servi à passer, le 17 décembre dernier, l'appel anonyme.

"À ce titre, je salue l'excellent travail des gendarmes de la brigade de recherches d'Ajaccio, souligne Nicolas Septe, procureur de la République d'Ajaccio. Il s'agit d'une enquête difficile à faire aboutir, qui a nécessité des investigations longues et minutieuses ayant permis de remonter jusqu'à l'achat du téléphone".

Pour rappel, le 17 décembre dernier, un important périmètre de sécurité avait été mis en place à la suite de cette alerte à la bombe. Environ 250 personnes - visiteurs et exposants - avaient été évacuées du marché de Noël situé le parking d'un centre commercial de Baleone.

Le marché avait ensuite pu rouvrir au public vers 20 heures, après les vérifications effectuées par les démineurs et la brigade cynophile.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité