Autonomie de la Corse : Pour Gilles Simeoni, "un pas important a été franchi"

Ce mardi soir, Gilles Simeoni était l'invité du Corsica Sera. Après la réunion de la veille à Beauvau, le président du Conseil exécutif est revenu sur l'accord conclu concernant le projet d'écriture constitutionnelle dans la perspective de l'autonomie de la Corse.

À la suite du dîner de travail qui s'est tenu lundi soir à Paris entre la délégation d'élus insulaires et le ministre de l'Intérieur, un accord a été conclu sur le projet d'écriture constitutionnelle.

Le document prévoit la reconnaissance d'un statut d’autonomie de l'île au sein de la République. Ce texte sera débattu à l'Assemblée de Corse lors d'une session prévue avant la fin du mois.

Pour Gilles Simeoni, "un pas important a été franchi" lors de cette réunion qui marque la fin du processus de Beauvau.

"Chaque pas appelle le suivant et le pas franchi hier permet les autres, a déclaré sur notre antenne le président du conseil exécutif. Je reprends la métaphore (footballistique) : nous en sommes en demi-finale : on doit convaincre l'Assemblée nationale et le Sénat d'aller vers la révision constitutionnelle. L'étape finale, ce sera une loi organique qui doit décliner de façon opérationnelle, y compris dans le domaine des moyens financiers et fiscaux, ce que sera le statut d'autonomie."

Ce mardi soir, Gilles Simeoni était l'invité du Corsica Sera. Il a répondu aux questions de Marianne Romani et Jean-Vitus Albertini :

durée de la vidéo : 00h06mn28s
Mardi 12 mars, le président du Conseil exécutif de Corse était l'invité du Corsica Sera. ©FTV/

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité