Corse : Éric Leandri quitte la présidence de l'entreprise Qwant

Éric Leandri est le président du moteur de recherche français Qwant. Jeudi 9 janvier l’entreprise a annoncé qu’il quittait la direction exécutive de l’entreprise. Une nouvelle gouvernance va être mise en place afin de poursuivre le développement du moteur de recherche. 

Eric Leandri, président et co-fondateur de l'entreprise Qwant, a quitté ses fonctions en janvier dernier, et a été remplacé par le directeur général adjoint de la société, Jean-Claude Ghinozzi.
Eric Leandri, président et co-fondateur de l'entreprise Qwant, a quitté ses fonctions en janvier dernier, et a été remplacé par le directeur général adjoint de la société, Jean-Claude Ghinozzi. © Eric Piermont / AFP
La direction du moteur de recherche français Qwant change de tête. Ainsi, le président et co-fondateur de l’entreprise, connue pour la protection de la vie privée sur Internet, Éric Leandri, devrait quitter ses fonctions au 15 janvier, a indiqué Libération ce jeudi 9 janvier, pour prendre la tête de son comité stratégique et scientifique. 
Corse : Éric Leandri quitte la présidence de l'entreprise Qwant

Dans un tweet, Éric Leandri s’est dit « très enthousiaste à l’idée de poursuivre l’aventure avec une équipe solide dont je suis fier. » 

 

Cette nouvelle équipe, dont la mission est de poursuivre le développement du moteur de recherche, se compose notamment de Jean-Claude Ghinozzi, actuel directeur général adjoint de Qwant, qui devrait prendre la succession d’Éric Leandri. Tristan Nitot, lui, assurera de nouveau, après avoir occupé la fonction, à titre provisoire, de directeur général, ses fonctions de « VP Advocacy », indique Qwant dans un communiqué.

   

Moteur de recherche des services publics


Toujours selon Libération, Qwant devrait prochainement devenir le moteur de recherche par défaut des ordinateurs des services publics, et ainsi remplacer le monstre Google. Un choix qui s’explique, selon Cédric O, secrétaire d’État au numérique, par le fait qu’il serait le seul moteur de recherche « capable de répondre aux attentes du gouvernement » . Le changement est prévu pour d’ici avril prochain. 

D’autre part, Qwant devrait également être recapitalisé par la caisse des dépôts et consignation (CDC). Cette institution qui détient 20 % de l’entreprise, selon Libération, compte s’associer à un autre actionnaire : le groupe de presse allemand Axel Springer. L’objectif : effectuée une levée de fonds de près de 10 millions d’euros afin de sortir l’entreprise de ses déboires financiers

Créé en 2013, le moteur de recherche fonctionne avec ses propres algorithmes sans tracer le comportement de ses utilisateurs comme le fait Google. Qwant compte 150 salariés. Selon l’entreprise, elle aurait géré 18 milliards de requêtes en 2018. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
technologies économie internet
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter