Corse : la fête du cinéma attire toujours plus de spectateurs 

Jusqu'au 4 juillet, se tient la fête du cinéma dans les salles obscures de France. Un ticket coûte quatre euros. Ce dimanche 30 juin, les cinéphiles ajacciens pourront profiter de la diffusion de trois courts-métrages tournés en Corse. 
L'Ellipse, à Ajaccio, un cinéma conforme aux canons des nouvelles salles de cinéma dans le monde entier
L'Ellipse, à Ajaccio, un cinéma conforme aux canons des nouvelles salles de cinéma dans le monde entier © Jennifer Cappai / FTVIASTELLA
Ils ont été nombreux, dès la séance de 11 heures, ce dimanche 30 juin, à venir se réfugier dans la fraîcheur du cinéma. La canicule est donc une bonne affaire pour les exploitants. « Les gens ont besoin de se mettre au frais donc ils viennent un peu au cinéma avant de retourner à la plage », sourit Catherine Poitevin, directrice adjointe cinéma l'Ellipse. 

Mais la fête du cinéma, avec des tarifs promotionnels, est une excellente incitation pour faire déplacer le public. À quatre euros la place, on n'hésite pas. « Je crois qu’au tarif normal ça doit être 8 euros, donc ça fait moitié prix. C’est bien, et ça peut inciter à voir plusieurs films dans la journée », estime une spectatrice. 
 

Concept


Le succès de la fête du cinéma monte en puissance d'année en année. Petit rappel du concept : « Chaque cinéma qui participe à l’opération garde sa programmation, mais accepte de mettre en place cette opération tarifaire. Cette année, la direction culturelle de la collectivité de Corse nous a contactés pour faire une opération et proposer des films tournés en Corse avec la diffusion de trois courts-métrages », reprend Catherine Poitevin. 
 
Corse : la fête du cinéma attire toujours plus de spectateurs 


Les trois court-métrages, tous tournés dans la région ajaccienne, ont été réalisés par des femmes : « U fratellu Duie terre », « Graffé dans la roche » et « Au commencement ». La fête du cinéma se poursuit jusqu’au 4 juillet. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture