Corse : pour obtenir un maximum de financements européens, il faut convaincre 

Le comité de suivi des fonds européens pour la Corse s’est réuni ce vendredi à Ajaccio. L'occasion pour les élus de l'île de faire valoir le rôle essentiel de cet argent. Sur la période 2014-2020, la Corse a bénéficié de 275 millions d’euros d’aides de Bruxelles.

Le quartier des Salines, à Ajaccio, est en pleine transformation. La construction d’un réseau hydraulique va être lancée. Elle sera financée à hauteur de 30 % par l’Union européenne. 

Ce genre de projet est encadré par le comité de suivi des fonds européens. Ce vendredi, il s’est réuni à la Collectivité de Corse. « C’est une façon d’illustrer […] par l’évocation d’un certain nombre de projets, ce que permettent les fonds européens », indique Benoît Bonnefoi, secrétaire général pour les affaires de Corse. 

La période est charnière, c’est en ce moment que s’élaborent les programmes de financements européens pour les dix ans à venir. Pour en bénéficier, les représentants corses doivent travailler en étroite collaboration avec les instances européennes. 
 

Stratégie


Pour obtenir le maximum de financements, les régions comme la Corse doivent convaincre Bruxelles. Elles doivent ainsi développer un projet et une stratégie cohérente. « Nous allons nous battre pour avoir le maximum de fonds possibles après 2020. Même si les fonds diminuent, je resterai très pro européenne, et il faut continuer à travailler avec les autres. Parce que sans fonds et seuls nous n’y arriverons pas », estime Marie-Antoinette Maupertuis, conseillère exécutive en charge des affaires européennes.

 


Sur la période 2014-2020, la Corse pourra bénéficier de 275 millions d’euros d’aides européennes.